Hautes terres de Comberousse, un domaine perdu dans la garrigue

On n’arrive pas par hasard au domaine hautes Terres de Comberousse. Après Cournonterral, sur la route de Gignac, un chemin de terre caillouteux nous trace la voie en serpentant pendant 2 km dans la garrigue. Au bout du chemin, on découvre alors avec surprise adossés sur le flanc des collines de la Mourre, le hangar à cuves, la maison préfabriquée et la future habitation en construction du Domaine, le tout dans un univers de cactus chargés de figues de barbarie, de figuiers sauvages, de rocaille et de senteurs multiples.

hautes-terres-comberousse.jpg

C’est Alain Reder, le père, qui décida il y a 20 ans après quelques voyages en Italie et en Espagne de planter là des cépages blancs, pari d’autant plus difficile que les blancs sont traditionnellement minoritaires en Languedoc Roussillon.

A l’origine, Alain Reder s’était installé au milieu de ce nulle part en 1973 pour élever des moutons. En 1976 il obtint un permis pour une habitation temporaire et en 1981 il planta ses premières vignes. La première année, 2 cépages de vin de pays, le chasan et le chardonnay, puis la deuxième année, dans l’objectif d’AOC, suivirent le grenache, le rolle et la roussanne.

MINOLTA DIGITAL CAMERAEn 2001, Paul Reider monta une EURL avec son père pour s’installer à son tour. Aujourd’hui il gère seul les 14 ha de vignes plantés entre 140 et 180 mètres d’altitude.

L’exploitation est en début de conversion vers l’agriculture biologique. Paul n’utilise jamais d’engrais, ni d’apport en matière organique. Le sol très sec, très perméable est naturellement riche et la vigne l’envahit au maximum en profondeur pour se nourrir. 5 ans d’enracinement sont d’ailleurs nécessaire avant une première récolte.

La production, comme le domaine, est atypique. Des assemblages inhabituels et une vinification traditionnelle, macération pelliculaire, pas de barrique, des cuves en pleine nature, donnent des résultats complexes.

  • Cuvée Sauvagine 2004 blanc – AOC coteaux du Languedoc
    Assemblage 3/4 grenache et 1/4 de rolle
    Nez minéral avec des touches d’agrumes
    Vin blanc conventionnel à déguster avec des huîtres pas trop iodées, à l’apéritif, au verre
  • Cuvée Roucaillat 2002 blanc – AOC coteaux du Languedoc
    Assemblage de roussane, rolle et grenache
    Vin concentré à la couleur intense et au nez complexe avec des notes de garrigues, de cire d’abeille, Des rondeurs de vanille en bouche, d’orange et de safran
    A déguster avec des moules vapeurs avec une sauce à l’aïl, poule au pot, mais aussi fromage
  • Cuvée Rocalhan 2002 blanc – AOC coteaux du Languedoc
    Assemblage de 2/3 roussane, 1/3 rolle
    Vin beaucoup plus concentré à la couleur intense, évolutif au nez avec des notes de miel, épices douces et garrigues,que l’on retrouve en bouche avec en plus un côté pierre à fusil
    Vin de gastronomie à déguster avec des asperges, artichaut, mais aussi choucroute de poissons, tagine aux citrons confits, caille laquée

Les cuvées à venir

  • Sauvagine 2005
  • Cupidone 2005
  • Djebel 2007 (pas eu depuis 2000 à cause des sangliers)

 

2 réflexions sur « Hautes terres de Comberousse, un domaine perdu dans la garrigue »

  1. Si vous aimez les vins de Comberousse, laissez vous tenter par (l’autre) Dame de Saint Pargoire … tsssst … il y a Marlene et … un petit effort bande de boit sans soif … Et Mylene Bru, son Lady Chasselas vaut bien des détours !!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.