Le zonbu, la renaissance du « Network Computer »

Le Network Computing, modèle informatique orienté serveur, est né il y a plus de dix ans, mais le marché n’était pas prêt et beaucoup de boîtes ont mangé leur chemise, dont malheureusement celle où je travaillais à l’époque…

zonbu_overviewAujourd’hui, Zonbu, start-up de la Silicon Valley fondée par deux français, Grégoire Gentil et Alain Rossmann, remet le concept du Network Computer au goût du jours avec son PC éponyme.
Hier de la taille d’une pizza box, aujourd’hui d’un livre de poche, ce client léger, sans ventilateur ni disque dur, se met en route à partir d’une carte compact flash de 4 Go embarquée. La machie en elle-même, vendue 99$, n’a pas beaucoup d’intérêt si on l’achète seule, puisque tout se passe, selon le concept du Network Computing, sur le serveur distant. Alors pour pouvoir accéder aux applications et sauvegarder les données, Zonbu propose un service clé en main pour un coût mensuel de 12.95$ comprenant : gestion du système, 25 go de stockage, mise à jour des applications, sauvegarde des données, support illimité. Et bien sûr pour s’abonner il faut posséder une connexion haut débit classique. Sans oublier qu’il faut rajouter écran clavier souris, ça peut servir…
Et si 25 Go ne suffisent pas, un abonnement à 19,95$ est proposé pour100 Go.

Bon alors la carte embarquée, qu’est-ce qu’il y a dedans ?

Le système d’exploitation, un noyau Linux, et les logiciels, soit le meilleur de l’Open Source : Firefox, la suite open office, des applis multimedia, e-mail application calendar, skype, instant messenger, des appli. peer to peer, des jeux. 20 applications absolument pas dépaysantes pour ceux qui sont accrocs du look Windows de chez Micromou.
Et tout ça n’occupe que 500 Mo, les 3 Go et plus restant étant dédiés au cache des fichiers qui vont être synchronisés avec le serveur pour être sauvegardés. En effet seuls les fichiers utilisés sont sur la carte.

Les avantages du truc, c’est comme autrefois :

  • silencieux
  • économie d’énergie
  • économie d’électricité
  • moins de risque de virus grâce au système Linux
  • simplification des mises à jour

L’inconvénient est qu’on est encore « emmerdé » par les câbles, pas de Wi-fi. On ne peut donc pas disposer de son propre univers Internet partout aussi facilement que ça…

Le marché c’est la maison, le 2ème PC, les start up, les PME qui ne veulent pas gérer leurs systèmes.

Ma réflexion personnelle : Mais bon dieu ! qu’est ce qu’on a foutu pendant 10 ans ? quelle perte de temps et de compétences ! Et en plus est-ce que ça va prendre cette fois ? même pas sûr.

2 réflexions sur « Le zonbu, la renaissance du « Network Computer » »

  1. Linutop 2: zonbu! $99 J’en avais parlé dans ce blog (et même avant), le projet Linutop, ex-Ninotop devait proposer un mini-PC sous linux, CWR par excellence. Eh bien la société Zonbu, fondée par deux français vivants en Californie, Grégoire Gentil (CEO) et……

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.