Les réseaux sociaux pour trouver un job, conseils et réalité

Depuis le temps que j’erre sur le Net et que mon CV est en ligne  sur divers sites (1999), j’utilise depuis longtemps les réseaux sociaux pour ma recherche d’emploi, et je me rends compte que j’ai toujours appliqué naturellement les conseils que prodiguent les experts d’aujourd’hui.

Inscrite donc sur bien des réseaux, depuis leur création pour beaucoup, j’avais rédigé en 2007 un petit récap de tous les services Web 2.0 sur lesquels j’étais à l’époque. Et ma foi, à la lecture de ce billet, je constate qu’il n’y a pas eu grand chose de nouveau depuis. Les réseaux en vogue aujourd’hui sont ceux d’hier, et les 10 conseils d’actionmiroir.com  pour trouver un job font partie de ma routine depuis bien longtemps.

Je suis sur Viadeo et Linkedin, les béaba pour améliorer ma visibilité «professionnelle» dans les moteurs de recherche. Je mets à jour mon profil régulièrement, et ma photo est correcte.

Je n’ai pas besoin de participer aux commentaires sur ces sites puisque je suis active ailleurs, notamment sur Twitter qui est relié à ces deux comptes. Donc tout ce que je raconte sur Twitter, les articles et les tweets que je relaie, y sont visibles. D’ailleurs de temps en temps je vais vite faire le ménage pour supprimer certains tweets un peu trop perso.

En parlant de Twitter, je m’en sers également pour veiller les campagnes de recrutement des entreprises et cabinets auxquels je suis abonnée. Il m’est d’ailleurs arrivée d’être contactée par un cabinet, mais il ne s’agissait que d’alimenter sa base de données. J’utilise bien sûr les alertes par mots clés, très utiles pour trouver des pistes sur certains centres d’intérêts (CMS, Worpress, technology, …). Je crée également des listes, privées essentiellement (Twittos de la région, recrutement, politique, médias).

J’ai également un profil sur DoyouBuzz, et mon CV est relié à mon compte Facebook, sur lequel je suis également très active.

Je gère les flux des sites et des blogs qui m’intéressent avec Netvibes. Je les classe par catégorie grâce aux onglets.

Je vérifie ma e-réputation régulièrement en tapant mon nom sur Google. Je rectifie le tir sur certains réseaux si nécessaire en modifiant les informations me concernant.

En plus de Pôle emploi, j’utilise les moteurs de recherche, jobijoba, et autres réseaux dédiés, ziki, huzz, pacajob, JobMeeters, emploi-LR, alsacreations… et puis j’ai ce blog depuis 2005…

Avec tout ça, j’ai bien trouvé des offres auxquelles j’ai postulé, sans grand succès il faut bien le dire. Mais pour ce qui est des entreprises, rares sont celles qui m’approchent. Je ne parle pas des chômeurs qui cherchent à s’associer, parce que là oui il y a des tentatives…
Les conseils c’est bien donc, mais la réalité est autre. Surtout quand la majorité des entreprises, même celles qui touchent aux technologies numériques, sont encore bien loin de la toile et des réseaux sociaux…
C’est quand je suis en poste que je m’en rends compte…
Les conseilleurs n’étant pas les payeurs, alors qu’en est-il des taux de réussite de ceux qui suivent ces fameux conseils d’experts ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.