Confinement : lettre jamais postée

Sur Canal + en clair dans Boite Noire, Constance Debré nous lit un  extrait de son roman love me tender, une lettre jamais postée à l’attention de son fils.

Touchée, bouleversée, concernée, les larmes me sont montées .

Je ne sais pas si tu me hais. Tu n’as pas à me répondre. Tu as le droit de ma haïr. C’est même une nécessité de l’amour de haïr. Il n’y pas d’amour sans haine.

….

Ne sois pas triste si tu penses à moi, ça ne sert à rien la tristesse. Si tu es triste quand même sache que je pense à toi tous les jours. Je suis ta mère. C’est quelque chose qui ne cesse jamais.

Je t’embrasse

Maman

3 réflexions sur « Confinement : lettre jamais postée »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.