C’est quoi ce blog ?

Ce blog est mon exutoire !
Et oui, particulièrement seule dans ma vie, il m’arrive parfois d’avoir besoin de me vider la tête pour ne pas sombrer. Lâcher ses tranches de vie aux yeux de tous sur un blog, c’est parfois mieux qu’une thérapie.

Depuis qu’il existe, ce blog a eu de multiples aventures . En 1999, il a d’abord été un site emploi comme je l’explique dans mon billet « De l’utilité d’un blog CV ». Ainsi, les informations que l’internaute pouvait y trouver à cette époque étaient uniquement professionnelles.
Puis, le temps a passé, le chômage s’est installé. En 2004, j’ai commencé à bloguer anonymement sur une plate-forme pour évacuer mes angoisses.
Et en janvier 2005, je me suis lancée ouvertement en refondant mon site emploi en blog en utilisant le CMS Dotclear.
J’ai alors succombé à la blogomanie et dépassé le côté professionnel pour ouvrir progressivement les portes de mon univers privé.
De mes états d’âmes à mes instants de bonheur en passant par mes passions, j’ai ainsi osé me livrer au travers de mes billets.
« Les tiroirs de ma tête » était officiellement nés !

En juillet 2008, j’ai éclaté mes tiroirs en deux pour séparer ma carrière de ma vie intime. Une bêtise qui m’a coupé l’envie, alors deux ans plus tard, en juillet 2010,  j’ai finalement tout regroupé lors d’une migration vers WordPress version 3.0, parce que ce blog est d’abord, et avant tout mon exutoire  et restera dans son entièreté « Les tiroirs de ma tête » !

Fin 2017, les années passants et comme on ne sait jamais ce qu’il peut m’arriver, surtout que je n’ai pas l’intention de vivre vieille, j’ai transféré « Les tiroirs de ma tête » de l’hébergeur payant OVH vers la plate-forme gratuite WordPress.com.
Ainsi peut-être que mes délires bloguesques me survivront quelques temps…

Un peu de moi

J’aime

  • le soleil, la mer, l’eau
  • la photo, la musique
  • le rugby
  • les bons vins, la bonne cuisine, les repas conviviaux
  • voyager, découvrir le monde, ou tout simplement de nouveaux endroits
  • les moments de solitude grâce auxquels je me ressource
  • l’automne, le printemps, et surtout le mois de juin aux journées qui n’en finissent pas
  • les magnolias, les arbres en fleurs, les roses jaunes orangées qui grimpent le long des façades, les pivoines, mais surtout les fleurs non coupées
  • les couleurs des vignes qui varient selon les saisons et les cépages
  • écouter le chant des oiseaux, l’eau qui s’écoule d’une fontaine, d’un lavoir… observer…
  • les maisons en pierres apparentes, les villages typiques
  • les tons ocres, les violet, parme, prune…
  • les bois exotiques, les formes lisses, rondes
  • jardiner, regarder pousser les plantes
  • les lumières dans la nuit
  • les excentriques, les originaux, les artistes de tous poils… ben oui !

J’aime pas

  • ne pas voir le ciel, le brouillard, les salles obscures… j’ai un côté claustrophobe
  • être collée serrée dans une file d’attente… je panique
  • le bruit, les gens qui hurlent, la musique à fond… je suis hyperacousique
  • la cuisine grasse, trop de beurre, trop d’huile, trop de sauce
  • les trop de … bref les excès
  • la violence, la colère
  • l’indigence en vocabulaire qui donne lieu à bien des conflits insensés
  • le manque d’humour, d’humilité … l’arrogance
  • les donneurs de leçons et d’ordres, les inventeurs de vie, les excessifs qui jugent sans comprendre, et les fokon-yaka
Publicités

Humeurs rangées dérangées et dérangeantes d'une prétendue psychotique

%d blogueurs aiment cette page :