Archives pour la catégorie Balades

Confinement 2 : De l’utile à l’agréable

Profiter des courses de coquillages à la Pointe-courte pour faire le tour du pâté de maison et prendre quelques photos du quartier, c’est pas hors des règles du confinement hein ?

Je sens que je vais venir souvent faire mes courses de coquillages chez Hélène hinhin ! Et puis c’est l’occasion de voir les potes aussi … 😉

Confinement 2 : sur le chemin des courses

Histoire de joindre l’utile à l’agréable, aujourd’hui j’ai sorti le chariot pour aller faire quelques courses à pieds .

Il fait doux, pas de vent, et la balade jusqu’au supermarché du coin est sympa, autant en profiter !

Canal des Quilles

J’ai cette chance là, d’être cernée par des paysages apaisants accessibles pendant ce second confinement, la mer, les plages, l’étang de Thau au moins de vue, entre les deux le canal des Quilles, et derrière chez moi la forêt des pierres blanches sur le Mont Saint Clair.  Vais pas me plaindre  ! 

Reconfinement J-1, profiter

Depuis l’annonce de notre Président hier au soir, je suis complètement en dessous du dessous. Les larmes me montent. Mes enfants et mes petites-filles me manquent. Ils sont loin. Jusque là j’avais l’espoir qu’ils viennent me voir un de ces 4. Et là bing ! Tout espoir se casse la gueule, comme la fête des 18 ans de l’une de mes petites filles. D’un coup mon moral en prend une claque.

Me reste plus qu’à profiter de ce dernier jour de liberté. 

Alors, tandis que beaucoup se ruent comme des idiots vers les grandes surfaces pour dévaliser PQ, pâtes et j’en passe, mon objectif du jour avant d’affronter ce nouveau long moment de solitude est de prendre un grand bol d’air, et d’improviser un déjeuner avec 2 copines avant de ne plus pouvoir les voir elles non plus . 

Lazaret

Plage de la corniche

Plage du Lido

Et à partir de demain nous les retraités, ces « vieux » de plus de 60 ans qui ne bossent plus, qui n’ont plus d’enfant à charge, bref qui ne servent plus à rien, maison, pas bouger !  

Z’avez pas une corde ? 

Encore une plage tranquille

A Sète nous avons la chance d’avoir un lido de 12 km entre mer et étang où l’on trouve de belles bandes de plages avec de l’espace pour s’éparpiller.

Il y en a pour tous les goûts, avec paillotes (bon pas en ce moment) ou sans,  avec camping ou sans, avec parkings à proximité, les uns payants, les autres gratuits, ou encore  avec accès uniquement à vélo ou à pieds.

En ce premier long week-end de dé-confinement, comme les familles se précipitent, et c’est bien normal,   vers les plages du lido et de la baleine plus faciles d’accès en voiture, avec une copine nous avons préféré pour plus de tranquillité aller encore plus loin qu’en début de semaine  pour nous baigner. Et cette fois nous sommes parties des 3 digues pour marcher jusqu’à la plage naturelle du Jalabert, la plus sauvage de Sète.

Pour se détendre dans le calme c’est vraiment l’endroit rêvé. Il serait dommage que l’on nous prive à nouveau de cet espace naturel à cause de quelques indisciplinés.

Dé-confinement : Premier bain de mer

Oh joie ! ça y est j’ai pris mon  premier bain de mer ! Mais quel bonheur, mais que ça fait du bien de pouvoir enfin refaire trempette librement. et profiter de cette chaleur presque estivale.

Une petite marche aquatique en maillot avec 2 copines -marche d’environ 4 km me dit mon podomètre- et plouf ! Je n’ai pas pu résister …

Alors elle est bonne ?  Et bien oui ,  malgré une température de  18°, elle est bonne.  Ce premier bain était vraiment très très agréable et vivifiant.  J’étais vraiment bien dans l’eau. Mon corps me remercie.

Ceci dit, vous ne m’empêcherez pas de penser qu’il était complètement absurde de nous  interdire l’accès à cette plage là pendant ces 2 derniers mois !! Même dé-confinée elle n’est pas surchargée de monde vue l’étendue. Question distanciation physique c’est toute l’année !

Confinement : Le tour du quartier

Oh là là mais quel miracle ! Au bout de 3 semaines de confinement je suis enfin sortie de mon antre pour marcher !!
Et oui je suis bien chez moi, que voulez-vous que je vous dise. Depuis le début je ne suis sortie que 2 fois pour faire des courses et voir mon toubib.
Il était donc temps que je me secoue un peu le popotin. Alors motivée, d’un bon pas, j’ai fait le tour du quartier, avec mon autorisation de sortie en poche bien sûr.

Et bien dingue ! On perd vite le rythme à ne rien glander. Je ne vous raconte pas dans quel état d’essoufflement je suis revenue à l’appart. Et le genou prothèsé, ouille ouille ouille, je n’aurais pas cru qu’il me fasse mal aussi rapidement le salopiaud !

Là va vraiment falloir que je me pousse pour marcher tous les jours si je ne veux pas que ma condition physique se dégrade encore plus.

En attendant je me suis quand même régalée lors de ma petite sortie. Mais les plages désertes, les rues vides, ce calme incroyable en début de vacances de printemps, ça fait quand même bizarre…

Plage de la Corniche, non non non tu n’iras pas !

Base nautique
Base nautique

Port des Quilles

Plage des Quilles
Plage des Quilles

Plage de La Fontaine
Plage de La Fontaine

Du vert sur la dune

Un air de printemps …

Plage de la Fontaine et plus loin plage du Lido
Plage de la Fontaine et plage du Lido

Accès plages interdit !

Place Roger Thérond déserte

Du jamais vu !

Prendre mes aises sur la route …

Le School bus est désespérément solitaire sur l’aire de fitness des Salins

Un peu de sport …

Retour par la passerelle sur le canal des Quilles

Parking de la piscine vide ça fait bizarre …

Et voilà j’ai fait le tour du quartier !

Même si ce vide surréaliste devient angoissant, il n’y a pas à dire je suis une privilégiée de vivre ici.

Ah oui au fait, une grande majorité des personnes que j’ai croisées portaient un masque.  Je me demande bien où elles les ont trouvés !!???

Le Mont Saint-Clair par l’escalier #Sète

Ca c’est l’exploit du jour. Aujourd’hui avec ma copine Val, on s’est fait le Mont Saint-Clair à pieds en passant par le chemin du Mas Rousson. Ce chemin est tout simplement un escalier abrupt qui mène presque directement en haut du Mont Saint-Clair. C’est  le plus dur des escaliers du Mont Saint-Clair.

Nous sommes donc parties du Lycée Joliot-Curie  direction le Lycée Paul Valéry où se trouve le bas des escaliers  en passant par la promenade de la Corniche et le Môle.
Bon avant d’attaquer la montée, nous nous sommes quand même fait un petit resto histoire de prendre des forces. Faut pas déconner !
Une fois rassasiées, nous avons courageusement attaqué la grimpette des 389 marches qui nous mènent au sommet.

Magnifique la vue isn’t it ?

Bien sûr nous avons fait une petite halte au sommet pour admirer le panorama.

Et pour la descente de l’autre côté, nous sommes passées par les petites rues.

La balade représente environ 9 km.

Entre les escaliers, et la descente un peu raide à certains endroits, c’était physique, mais ça valait le coup ! L’année dernière nous n’avions pas la santé pour  faire une telle balade. Aujourd’hui, plus en forme, nous avons tenté le coup et nous avons bien fait, nous sommes arrivées au bout, très fières de nous !