Archives pour la catégorie Balades

Coup de mer

Gros épisode méditerranéen aujourd’hui dans l’Hérault, normal, orages,  montée des eaux, inondations, coup de mer, risques de submersion marine,  en automne  c’est de saison. Et chacun s’y  prépare sans savoir à l’avance quel coin  va s’en prendre le plus sur la tête. Ça change tous les ans …

Heureusement ça ne dure pas, et dès qu’il y a une accalmie, que le ciel arrête de nous tomber sur la tête, que l’eau  dégage les rues,

et que les canaux redescendent dans leur lit …

c’est le moment de descendre en bord de mer pour l’admirer dans tous ses états avant qu’elle ne se calme.

Et oui j’adore la voir quand elle est démontée. C’est magique !

Mais, mais mais, où est passée la plage du lido ?
Et hop ! submergé le phare du port des quilles !
La plage de la Corniche est elle aussi submergée …
Les vagues passent les digues et grignotent la plage du Lazaret

Bon à Sète on n’a pas à se plaindre. Dans les terres c’est quand même bien pire. Heureusement les gens sont solidaires dans les endroits les plus inondés.

Balade au Py, visite à Georges Brassens

Le cimetière le Py est à 1 km de chez moi. J’y vais de temps en temps  me balader car j’aime bien ce cimetière avec vue sur l’étang.

D’ailleurs j’aime bien les cimetières tout court.

C’est là que seront dispersées mes cendres au jardin du souvenir quand viendra mon tour, si j’habite toujours Sète d’ici là.

Ce  Week-end comme j’avais de la visite, nous en avons profité pour aller saluer Georges Brassens dans la section 9.

Sa tombe est à son image,  toute simple et sans fioriture. Il repose sous les cyprès aux côtés de sa compagne, de sa soeur et de son beau-frère.

Pendant qu’on y était, nous sommes aussi allés nous recueillir du côté des carrés militaires.

Il est toujours très émouvant de voir cet alignement de tombes  de très jeunes soldats tombés pendant cette saloperie de guerre 14-18.

Dans ce carré un espace est même dédié aux allemands.

Un peu plus haut se trouve le carré des combattants de la deuxième guerres mondiale, ainsi que ceux de la décolonisation.

Nous avons essayé de trouver, sans succès, les autres personnalités  qui reposent dans ce cimetière, comme le champion de natation Alfred Nakache, mais comme je n’avais pas pris le plan… Bref une excuse pour revenir.

Rue de Tunis à Sète

Transformer une rue bien moche, étroite et sinueuse en une rue attrayante où il est agréable de flâner ne serait-ce que pour le plaisir des yeux, et bien rue de Tunis à Sète , artistes de tous niveaux et riverains l’ont fait. Depuis plusieurs années ils décorent  les façades et les portes des garages de street art et ils végétalisent la rue.

Fin juillet j’avais un RV dans le coin, je ne pouvais manquer de passer par là  pour prendre quelques clichés de ces magnifiques fresques.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est chouette hein ?

J’y reviendrai certainement admirer les nouveautés parce qu’il y en a régulièrement, et à l’occasion des spectacles organisés par les riverains, ou pour boire un coup tout simplement.

Sur la jonque Cybèle

Pour mon plaisir, hier en cette première magnifique journée de printemps,  je me suis offerte une balade en mer sur la jonque Cybèle, balade organisée par l’asso les Voiles Auriques.

Après des années de déboires depuis sa construction en 1976, cette belle jonque asiatique a été remise à flot à la Rochelle en 2013,  la voilà maintenant à Sète pour notre plus grand plaisir.

Pour moi ces moments là sont du pur bonheur ! j’adore être sur l’eau, en plus naviguer sur un tel bateau si tranquille… Ah là là !

jonque Cybèle

La saison des pieds le retour, mais quel pied haha !

Coucou la bétaillère ! Qu’est-ce qu’on attend  là ? de pouvoir rentrer au port pour charger les bestiaux ?

Et tandis que je photographiais un voilier  au top de la technologie, nous étions photographiés à notre tour.

Deux univers qui se croisent et se saluent …

Un petit tour le long de la Corniche pour se faire admirer…

Le Théâtre de la mer …

Et nous voilà de retour au port après une belle balade en mer bien zen !! Bien sûr nous avons pique-niqué à bord … What a wonderful day !

Bon je ne ferai quand même pas ça tous les jours vu le coût : Sortie 30 € par personne pour les adhérents, 50 € pour les non adhérents.

Le tour de quartier du jeudi

Tous les jeudis j’ai piscine, et tous le jeudis après la pistoche je  fais le le grand  tour du quartier pour rentrer.

Direction le marché de producteurs. c’est la période des cerises et des asperges  …

Ensuite descendre vers la plage du Lazaret pour admirer la vue.  je ne m’en lasse pas !  Fait chaud, fait beau, la température de l’eau monte, ça devient bon !

Continuer vers la plage de la Corniche pour voir l’avancée des travaux …

Et c’est là que…

Au dessus de la plage, route pas terminée, parking pas fini, nouvelle passerelle pas commencée…  Ouais bof, y a encore du boulot ! En réalité ça n’a pas beaucoup avancé depuis mars. Il a fallu 2 mois quand même pour finir un petit tronçon de route ! Pas cool pour les restau. du coin.

Et ensuite remonter chez moi.

Que j’apprécie ma nouvelle vie !

Le calme après la tempête

Quelle belle journée que celle d’aujourd’hui ! Après le gros coup de mer de ces derniers jours, le vent a tourné, la mer s’est calmée et a repris sa place oscillant entre le turquoise et le bleu marine.

Plage de la Baleine

La plage devant le cabanon détruit par les vagues ces derniers jours réapparaît doucement. Quel contraste !

Le cabanon de la plage

Du coup, avec une amie, nous avons pu marcher plus loin, dans l’eau, sur le sable, jusqu’à « la Parenthèse » cette fois…

La Parenthèse
La Parenthèse

Au retour nous avons poussé  jusqu’à  la Corniche en passant par le Lazaret.

Plage du Lazaret

Une belle marche de 11 km , une première pour moi. Je suis très  fière de mes progrès. 🙂

La mer gronde, les paillotes tremblent #Sète

Depuis le début de la semaine on subit un sacré gros coup de mer.  Le vent sud sud-ouest souffle très fort ; la mer gonfle et gronde  ;  les vagues tabassent avalant la plage chaque jour un  peu plus ; des milliers de vélelles s’échouent  ; et les paillotes tremblent.

Lundi j’ai fait une longue marche sur le sable jusqu’à ne plus pouvoir  à cause de l’avancée de la mer. Les Quilles, plage du Lido, plage de la baleine…  Plus j’avançais plus la plage rétrécissait. Arrivée au « Cabanon de la plage » , les vagues léchaient carrément les fondations de la paillote coupant le passage. ce qui  ne laissait présager rien de bon pour les heures à venir.

En effet dans la nuit le cabanon a pris l’eau.  Les proprios ont du démonter. Triste, il n’aura tenu que 3 jours d’ouverture. 😦

Aujourd’hui malgré un fort vent de force 7, j’ai poussé de nouveau la balade jusque là pour voir où en était l’avancée de la mer.

Bon et bien cette fois Rip la plage et Rip le cabanon…

Côté plage du Lido, Les autres paillotes  résistent encore bien que les transats de « la Canopée » et de la paillote « Coté Mer » ont apparemment pris l’eau …

Pour le moment c’est encore « la Ola » qui s’en sort le mieux. Faut dire que c’est celle qui a le plus d’espace plage devant elle. Pour ce qui est de la structure,  la bâche du toit tremble mais tient bon.

Je suis donc vite allée m’y réfugiée pour reprendre des forces avant de rentrer tant les rafales de vent et de sable m’empêchaient de marcher droit.  De chez moi, ça me fait quand même une belle balade de 6 km, et en pleine tempête ce n’est pas si facile… Mais j’aime bien affronter ce temps en solitaire.

En tous les cas ce n’est pas le moment de mettre ne serait-ce qu’un doigt de pied dans l’eau, sous peine de se faire emporter illico tant le courant est dangereux.

Bientôt les paillotes

Oublier le temps d’un dimanche la violence de l’actualité, faire une longue balade sur la plage et profiter le nez au vent de l’air marin, ça sent le printemps !

D’ailleurs les tracteurs commencent à arriver pour installer les paillotes.

Sur la plage du Lido à Sète, la Ola et la Canopée ouvrent le bal en délimitant leur espace.

Bientôt la saison estivale, dingue comme le temps passe vite  !

D’une plage à l’autre

Voilà encore de belles journées pour faire de belles balades. Hier pour changer j’ai pris la direction ouest  pour revenir par la corniche, de plage en plage,  jusqu’à l’appart.

Trouver l’accès qui mène à la crique, ça c’est fait !

Une petite pause pour profiter du soleil.

Reprendre ma balade par la corniche et admirer la vue.

Passer par la plage du Lazaret…

Continuer vers la plage de la Corniche…

Pas grand monde sur la plage de la corniche, peut-être à cause des travaux dans la rue !!!???

Puis remonter jusqu’à l’appart à… 450 m !

Et dire qu’il y a un an il neigeait et que j’étais bloquée chez moi.