Archives du mot-clé balade-vigneronne

Le salon Vinum à Sommières, oups ça faisait un bail !

Hou là là ça faisait un bail que je n’étais pas allée au salon des vins « Vinum » à Sommières ! Mon blog me dit que la dernière fois c’était le 15 août 2012 avec l’ami Igor.  Et bé je n’ai pas vu les années passer !

Donc aujourd’hui c’est le retour, avec l’ami Igor toujours. Nous sommes partis suffisamment tôt de Montpellier pour arriver à l’ouverture du Vinum. C’est le moment idéal pour commencer à déguster  les différents crus proposés. La foule n’est pas encore arrivée et ça laisse tout le temps de prendre des notes et de papoter avec les vignerons.

Nous avons donc passé notre matinée à déguster blancs et rosés, enfin uniquement les blancs pour moi car je n’apprécie pas du tout le rosé. C’est ainsi !
– Et oui bien sûr que nous utilisons les crachoirs mis à disposition. Une dégustation ne peut se faire sans crachoir à vin ! C’est l’outil indispensable pour les professionnels de l’œnologie et les amateurs éclairés que nous sommes 😉 –

Ensuite nous avons fait une petite pause déjeuner à l’ombre des platanes avant de nous en retourner le coffre chargé.

En ce qui me concerne j’ai juste pris 3 bouteilles du domaine de l’Escattes , le Tradition blanc 2017.
J’ai été conquise par la rondeur, la fraîcheur  et les arômes de fruits confits et de fleurs blanches de ce vin au subtil assemblage de Grenache blanc, Bourboulenc et Viognier. Et question qualité/prix il est parfait.

Ceci dit les autres blancs ne déméritent pas. Ce fut vraiment une belle dégustation sans déception.

Et le rouge ? et bien non, pas de dégustation de rouge cette année, ça sera pour une autre fois. Nous avons l’un et l’autre suffisamment de stock à la maison. Et puis question accord mets/vins ce que nous cuisinons en ce moment en raison de la canicule n’incite pas vraiment à boire du rouge.

Blabla, glouglou, vinum, Sommières

Ce 15 août j’étais de sortie. J’ai accompagné l’ami Igor à Sommières au salon des vins des producteurs de l’AOC Sommières, « Vinum ».
J’avais envie de retrouver cette ambiance conviviale des dégustations que l’on ne trouve plus aux estivales de Montpellier, ni au Mas de Saporta à Lattes l’été, désormais saturés de monde et de bruit.

Vinum restant encore un endroit idéal pour découvrir tranquillement les bons vins du coin tout en papotant avec les vignerons et les connaisseurs, autant en profiter.
Comme dit Igor il suffit d’arriver le matin pour faire tranquillou la tournée des popotes glou glou, et prendre des notes.

Alors mieux que des blablas, quelques photos de cet agréable moment :

120815_vinum_1
IL y avait du bon vin…
120815_vinum_8
…bien frais !
120815_vinum_9
Et pas que…
120815_vinum_2
Il y a aussi eu aussi des retrouvailles amicales...
120815_vinum_3
Des dégustations…
120815_vinum_4
des notes de prises, n’est-ce pas Igor ?
120815_vinum_5
Une petite pause fraîcheur sous les platanes au moment du déjeuner…
120815_vinum_7
En musique…
120815_vinum_6
Et en toute liberté…

Un dimanche au domaine de Sigalière

Nous avons eu droit à tous les temps dimanche dernier au domaine de Sigalière à Carnas dans le Gard, grisaille, pluie, vent, soleil… Mais ça n’a pas empêché à ceux qui sont venus participer à cette sortie « Paroles de terroir 2009 » d’apprécier leur journée, et de repartir les coffres chargés. 🙂

Histoire de nous mettre en appétit, nous avons commencé par une petite balade dans les vignes commentée par notre hôte, André Moulière.
Toujours à l’écoute de la nature, sa philosophie est de respecter le terroir en intervenant le moins possible, d’où une production raisonnable de grande qualité.
Comme j’étais déjà venue à l’occasion « de l’édition 2008« , je connais les lieux. Aussi j’ai fait la balade à mon rythme clopin-clopant, mais vaillamment et jusqu’au bout. En progrès la fille… 2 di-antalvic et ça redémarre 😉

090510-Sigaliere1

A l’apéro, nous avons dégusté l’« Hélianthème 2004 », un Vin de Pays d’Oc blanc issu d’un assemblage sauvignon/roussanne aux arômes de fruits secs, que j’apprécie tout particulièrement.
Pour une fois, j’ai ensuite gouté au Rosé, Vin de Pays d’Oc. Un vrai rosé issu de grenache, si vous voyez ce que je veux dire… C’est un évènement car je ne suis pas très rosé. Bien m’en a pris car finalement je l’ai trouvé à mon goût, bien rond, pas du tout bonbon anglais comme ceux que j’apprécie moins.

La pluie s’est mise à tomber au moment où nous allions attaquer les grillades. Qu’à celà ne tienne, nous nous sommes vite mis à l’abri pour nous réconforter avec la cuvée « Cœur d’Adonis« , AOC Coteaux du Languedoc, issue de grenache, et la cuvée « Ammonites 2004« , AOC Pic Saint-Loup, issue de grenache et syrah.
Que dire ? moi j’ai préféré avec ce que l’on mangeait le premier aux tanins plus doux, alors que d’autres ont jeté leur dévolu sur le second plus rond. De toute façon les deux, sur les épices et la minéralité du terroir sont excellents.

Nous allions attaquer le fromage quand André nous a sorti de derrière les fagots sa nouveauté, la cuvée « Orchis 2007« , AOC Coteaux du Languedoc, toute petite production issue d’un assemblage 50/50 carignan/syrah. Huuum une merveille ! J’ai laissé tomber le fromage pour pouvoir mieux déguster ce vin aux arômes de café, une vraie réussite… j’espère que notre hôte continuera dans cette voie pour le plus grand plaisir de nos papilles.

090510-Sigaliere2

En fin d’après-midi, quand tout le monde est parti par monts et par vaux, André m’a amené au domaine des Sauvaire à Crespian, où un lot de 3 bouteilles gagné à la loterie m’attendait depuis la sortie de l’année dernière. Il n’est jamais trop tard…
Là, nous avons dégusté quelques spécialités du coin faites maison par Les logeurs en gites et chambres d’hôtes de la vallée du Vidourle. D’ailleurs en passant, si vous cherchez un gite, n’hésitez pas à venir dans la région, vous vous régalerez…
Et, pour clore cette journée sur une note musicale, nous avons écouté la chorale « Les enfants de Rabelais », dont je connaissais toutes les chansons, sauf celle créée en l’honneur des vignerons… 😉 Ben oui quoi, ce sont des chansons à boire et à manger, alors évidemment… haha 😉

Et je vous colle la petite phrase d’usage : heuuuu ? ah oui :
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.
Bref, on déguste, on apprécie, et surtout on ne picole pas comme des sauvages !

Week-end en Catalogne

Aujourd’hui j’ai pris une journée de repos pour atterrir de mon week-end en Catalogne. Il me fallait bien ça pour reprendre mes esprits. Il faut dire que c’est mon premier voyage dégustation et découverte avec l’Epicuvin et je l’ai vécu à 100%, totalement déconnectée de tout stress du quotidien !

Samedi, nous sommes donc partis à 6 pour l’Espagne en passant par le Roussillon. Nous sommes allés à la rencontre de vignerons du terroir de Banyuls et Collioure. Ainsi nous avons fait la connaissance de Bernard Sapèras du domaine Vial Magnères, de Julien Pilon du domaine de Madeloc, et de Philippe Gard du domaine Coum Del Mas qui nous ont fait déguster tous leurs crus.

 

Le lendemain, Eduardo nous a fait visiter la cavas Castillo de Perelada.

 

Et pendant ces 2 jours nous nous sommes tapés la cloche dans de super restau gastronomiques, le Al Fanall à Banyuls, le Mas des Cols à Olot, ah là là ! et le Carré d’As à Amélie les Bains.

 

Autant vous dire que dimanche soir, notre petit groupe est rentré repus et heureux !

 

C’était superrrrrr !

Belle soirée culturelle et vigneronne à Pézenas

MINOLTA DIGITAL CAMERABelle réussite pour cette première balade nocturne vigneronne à Pézenas, très jolie ville, magnifiques hôtels particuliers, bonne ambiance, une telle balade ne pouvait que trouver sa place au coeur de cette très jolie cité médiévale. Bref j’ai adoré !

Le menu proposé par le jeune chef Julien Laporte s’est déroulé en 5 étapes gastronomiques dans des lieux chargés d’histoire où les vignerons nous attendaient avec une sélection de leurs meilleurs AOC en accord avec les plats proposés. Et tandis que nous dégustions de très jolis vins, guides, accompagnateurs, comédiens, musiciens nous enchantaient de leurs prestations.

Hôtel Flottes de Cebazan

Velouté de carottes fanes au sirop de basilic et crème au lard vituel

Vins dégustés:

Domaine Ribiera – cuvée 1+1=3 2005 – clairette + Roussane – Vin sec, minéral

Les coteaux de Neffiès – Cuvée La Muse 2003 – Grenache blanc + clairette – Nez sur les agrumes, plus rond avec une légére amerture (pamplemousse) en finale

Hôtel Pyrat (Les Echauquettes)

MINOLTA DIGITAL CAMERAEffiloché de lapin, échalotes et tomates confites

Vins dégustés:

Cave coop Les Gabians – cuvée Blanc 2004 – 80% Grenache, 10% Bourboulenc, fût de chêne – Nez acacias, rond et long en bouche avec une pointe d’acidité

Domaine Le Fesq – Cuvée Basaltis 2004 – 80% Syrah + Grenache – Nez sur les cerises confites, explosif en bouche avec des notes de pierre à fusil

Domaine Le Fesq – Cuvée René Geniès 2003 – 50% Syrah + 50% Grenache, fût de chêne – Nez sur le cuir, vin gourmand en bouche, puissant, long avec une note de réglisse en finale

Les coteaux de Neffiès – Cuvée Catherine de St Juery 2003 – 60% syrah + 40% Grenache – Nez sur les fruits rouges, mineral (schiste) avec des notes tanniques

Hôtel Barons de lacoste

MINOLTA DIGITAL CAMERATartine de pain de campagne, tapenade noire, tomates Roma en persillade et « croustillous » de porc

Vins dégustés:

Conte de Floris – cuvée Basaltique 2003 – 80% Carignan + 10% Syrah + 10% Grenache – Nez cassis confituré, gourmand, excellent vin

Cour d’honneur de la Mairie

Le « ragoût d’escoubilles » de mamie Fernande
Vins dégustés:
Domaine Rocaudy – Tour de Magie 2003 – 90% Syrah + 10% Mourvèdre – Très joli vin de garde, gourmand avec une finale réglisse, belle découverte
La Croix Vanel – Cuvée E Blanc 2004 – 80% Grenache sur grave + Carignan blanc – Vin de gastronomie, gras, frais et fleuri
La Croix Vanel – Fine Amor 2004 – Grenache + Carignan + Mourvèdre + Cinsault – Nez sur des notes d’eucalyptus

Château Daunon – Cuvée Prestige 2002 – 80% Grenache + Carignan, élevage 12 mois en fût en partie – Nez sur des notes de cuir, violette, cassis, très long en bouche, belle fraicheur

Parc Sans-Soucis

Assortiment de fromages proposé par JL Clerc

Vins dégustés:

Prieuré de St Jean de Bébian – cuvée 1997 – Nez agréable, expressif avec des notes de chocolat amer

Mas Lumen – Prélude 2004 – Carignan + Grenache + Syrah + Cinsault – Beaucoup de fraicheur et d’élégance -tout petit domaine aux méthodes artisanales 6 ha

Domaine Pech Rome – Clemens 2002 – Carignan + Grenache + Syrah + Mourvèdre – Beaucoup de fraicheur

Domaine de Bayelle – Cuvée Luména 2003 – Syrah 50%, Grenache 40%, Carignan 10% – Elégant, subtil et harmonieux

Retour à la Cour d’honneur de la Mairie pour le dessert

Cache-cache de crème brulée aux épices et au romarin

Aucun vin dégusté avec le dessert car aucun AOC ne convenait, il aurait peut-être fallu faire une exception pour le dessert en proposant un Vin Doux Naturel.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Encore quelques photos :

060817-Pezenas

Les terrasses du Larzac sous le cagnard

Dur, dur la circulade vigneronne en terrasses du Larzac samedi. Nous sommes partis d’Octon pour une balade de 4,5 km en plein soleil sur le terroir de ruffes du Lac du Salagou, heureusement nous étions en fin de journée.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Notre parcours, comme à l’habitude était jalonné de 5 étapes mets-vins où l’objectif était de déguster les vins présentés pour trouver l’accord parfait avec les spécialités culinaires méditerranéennes proposées par des grands chefs locaux.

Nous avons donc dégusté pas moins de 30 vins blancs et rosés AOC Coteaux du Languedoc ainsi que des rouges AOC Coteaux du Languedoc-Terrasses du Larzac dont je ne vais bien sûr pas vous faire l’énumération, par contre voici le menu qui les accompagnait :

  • « Tour d’olivier »
    Variation de petits légumes crus et tapenade de Clermont-L’Hérault
    Proposé par le restaurant La Calade à Octon et l’Huilerie Coopérative de Clermont l’Hérault
  • « Le Moural »
    Caille confite et son Mesclum
    proposé par le restaurant La Calade à Octon
  • « Mas des Clergues »
    Tartare de Thon à l’aneth et baies roses, émulsion d’huile d’olive
    Proposé par les restaurant La Pourpre et l’Olivier à St Jean de Fos
  • « L’esplanade »
    Cochon de lait à la broche et pois chiches de Carlencas à l’orange
    Proposé par le Mas Cambounet à Gignac
  • « La Place du village »
    Pélardon au miel de garrigues, pain aux céréales et fruits secs
    Proposé par l’association de Défense du Pélardon
  • Arrivée
    Fruits frais de saison de St Jean de Fos, et tartelette aux figues
    Proposé par François Pourtié (producteur) et La Pourpre et l’OLivier à Saint Jean de Fos

J’ai relevé cependant quelques vins qui s’harmonisaient bien, me semble-t-il, avec les mets, notamment :

Avec les légumes crus et tapenade :

  • Domaine du Dausso, « l’Inattendue » 2005 blanc
    assemblage 90% Vermentino + 10% Roussane
  • Mas conscience, « L’As » 2004 rouge
    45% Syrah, 45% Grenache, 10% Carignan

Avec la caille confite :

  • Domaine des Trémières, « Longueur de Temps » 2003 rouge
    60% Grenache, et j’ai oublié la suite
  • Mas des Brousses, 2004 rouge
    80% Syrah, 20% Mourvèdre
  • Château La Sauvageonne, « Pica Broca » 2004 rouge
    Syrah, Grenache

Avec le cohon de lait :

  • Domaine de Montcalmès, 2003 rouge
    Syrah, Mourvèdre, Grenache

Avec la tartelette :

  • Cave de Cabrières, cuvée « Fulcran Cabanon » moelleux, clairette du Languedoc 2005
    vendange tardive

Mais je n’ai pas tout dégusté, surtout vers la fin où le besoin d’eau l’emportait en raison de la déshydratation. Il y avait bien sûr d’autres vins très intéressants.

« Les sentiers gourmands en Clape vigneronne 2006 », le bonheur des sens

Dans la série sorties balades vigneronnes, hier je suis allée dans l’Aude sur la commune d’Armissan, entre Narbonne et la mer, pour participer à la désormais célèbre sortie du mois de mai, les « Sentiers gourmands en Clape vigneronne » organisée par les vignerons de la Clape.

Coiffée d’un chapeau de paille et armée d’un petit sac avec couverts, verre à dégustation, carnet de note et crayon, le tout offert par les organisateurs, je suis partie tous les sens en éveil pour une balade en 5 étapes gastronomiques dans les sentiers du massif d’Armissan.

Encore une fois, j’ai découvert un paysage magnifique avec toutes sortes de senteurs où s’entremêlaient notamment des effluves de fenouil sauvage, de genêts et de thym. Décidemment que cette région est belle et variée.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Au fur et à mesure de la balade, des panneaux nous renseignent sur les différents cépages et les paysages où les parcelles varient en fonction de l’harmonie cépage-sol-climat.

  • Pour les blancs : les cépages sont le bourboulenc et le grenache blanc qui, pour respecter les règles d’encépagement de l’AOC Coteaux du Languedoc – La Clape, doivent représenter 60 % minimum de l’assemblage. Les cépages complémentaires sont la Roussanne et le Marsanne.
  • Pour les rouges : les cépages sont le Grenache noir, la Syrah et le Mourvèdre, dont deux doivent représenter 70 % minimum de l’assemblage pour que les règles d’encépagement de l’AOC soient respectées. Les deux autres cépages sont le Cinsaut et le Carignan noir.

Nous avions 28 vins à déguster tout le long du parcours, avec à chaque étape des mets délicieux préparés par Marc Schwallet et l’équipe des cuisiniers cavistes de Narbonne.

Le menu proposé était le suivant, huuumm :

  • Crème froide d’asperges vertes de pays au lard paysans
  • Strate de tomates confites, jambon et anchois de Collioure, vinaigrette aux olives Lucques
  • Rillettes de maquereaux de Narbonne-plage, gelée au vin blanc de La Clape
  • Estouffade de porce aux citrons confits
  • Fromage de chèvres du Mas Combebelle
  • Cake en pain perdu aux figues confites, caramel de grenache, café

Après tout ça, j’ai bien du mal à dire quel vin j’ai préféré. J’ai particulièrement apprécié les blancs, très différents de ceux de l’Hérault, les rouges étaient aussi tous très bien. J’en ai retenu quelques uns avec des arômes de griottes confites … et d’autres plus légers. Les spécialistes ont pris des notes, moi pas. J’ai vécu ma journée comme elle venait sans réfléchir, discutant avec les uns, écoutant les autres, admirant, sentant, dégustant, appréciant chaque instant à 100% et je me suis régalée.