Archives du mot-clé pauvreté

« ASSiste », je me sens coupable

Plus de 3 ans de chômage, trop âgée pour les employeurs (j’ai 61 ans et 8 mois), et surtout à  4 mois de la retraite, patatras je ne bénéficie plus de l’allocation de retour à l’emploi (75 % de mon dernier salaire) et me retrouve « ASSiste », c’est à dire bénéficiaire de l’Allocation de Solidarité Spécifique de 16,48 € par jour (équivalant RSA).
Et non l’allocation chômage n’est pas éternelle pour ceux qui croient que…
Bref, chercher une mission, un CDD est devenu vain depuis une bonne année. Je n’obtiens plus de RV, plus rien. Curieusement les offres actuelles sont pour des CDI pour lesquelles je ne peux plus prétendre. Ben oui à 4 mois de la retraite …

Du coup c’est la grosse bascule bien brutale dans la pauvreté, sans allocation logement parce que je ne rentre pas encore dans les critères qui vont bien,  sans CMU, sans autre aide sociale que l’ASS, rien de plus qui coûte un pognon de dingue !
De toute façon je ne rentre jamais dans les critères, d’autant moins que les calculs savants des organismes sociaux se basent sur les 2 années précédant la bascule dans la misère totale. Donc forcément faut patauger au moins 1 année complète dans la plus grande merde, pour pouvoir commencer à prétendre au forfait alloc logement et arriver à peu près à 750 € par mois maxi tout compris pour une personne seule. Non l’alloc logement ne couvre pas le montant total du loyer, c’est un forfait !

En attendant il faut que je fasse avec mes 510,88 € les mois de 31 jours, et que je me démerde pour couvrir mes 959,77 € de charges fixes (je suis locataire, et paie encore la taxe d’habitation, et j’ai bien sûr une mutuelle pas donnée que je ne peux supprimer). Et il faut bien se nourrir aussi…

Et je me sens coupable !

Oui je fais partie de ces assistés de chômeurs, salauds de pauvre irresponsables, prétendus illettrés de surcroît, montrés du doigt par les Sarkosy/Wauquiez/Macron and co depuis des années, critiqués par ceux qui croient qu’on cumule les aides et qu’on touche un max, et surtout qu’on utilise nos indemnités pour glander en  vacances.
Ces bourrages de crâne politico-médiatiques permanents qui montent les pauvres les uns contre les autres, ont fait que la culpabilité s’est incrustée sournoisement en moi.

Et..

Je me sens coupable parce que je ne suis pas arrivée à me sortir du chômage. Je me sens coupable parce que j’ai complètement raté ma carrière professionnelle.

Je me sens coupable d’avoir vécu une grande partie de ma vie dans la précarité et la pauvreté.

Je me sens coupable de ne pas avoir été une mère qui assure suffisamment financièrement pour aider ses enfants, bien que les ayant élevée seule.

Je me sens coupable comme s’il était honteux de me retrouver dans une telle situation. Je sors rarement de chez moi, je ne vois personne, je ne parle à personne. je fais toutes mes démarches en ligne pour ne pas me retrouver face aux fokon-yakas et à tous ces bons conseilleurs qui savent tout sur tout sans avoir rien vécu, et surtout pas ma vie. Je ne profite même pas de la mer si proche…

Je me sens coupable aussi parce que dimanche je vais à un concert. J’ai acheté mon billet en décembre 2017,  avec des économies faites sur mes indemnités de chômage que je touchais encore l’année dernière. Bref me suis offerte mon Noël ! Mais je me sens quand même coupable.
Bénéficier de l’ASS aujourd’hui et aller à un concert, salaud de pauvre tu ne te fais pas chier quand même, la vie est belle pour toi !

Je me sens coupable parce que… je profite du décès de ma mère pour survivre.  Grâce à son assurance vie je vais pouvoir compléter mes 500 € mensuel jusqu’à la retraite pour payer mes charges, et surtout garder mon toit sur la tête, ma mutuelle santé, mon smatphone et ma voiture. J’ai fait le calcul pour que ça bouche l’énorme trou jusque là.
J’avoue ! la mort de ma mère m’arrange bien. Je ne finirai pas à la rue !

Et oui, c’est comme ça les choses de la vie. C’est malheureux à dire (quoi que), mais merci maman d’être décédée. Au final ta psychotique de fille va s’en sortir grâce à toi, dans un premier temps jusqu’à novembre. Step by step…

Je me sens coupable …
Mais merde quoi, pourquoi je ne devrais pas profiter sereinement de ce qui me tombe dessus légalement alors que je n’ai rien, et surtout pas ces aides sociales bien trop compliquées à obtenir, mais qui coûtent un pognon de dingue à Jupiter !

Finalement pas de quoi culpabiliser !

Publicités

35° dans l’appart, j’ai pas de climatiseur, mais au moins j’ai de l’eau !

Aérer la nuit ; fermer l’appart en mode blockhaus la journée, c’est à dire dès 5h du mat avant que le soleil ne pointe le bout de son nez (oui je me suis levée exprès pour) ; mettre les ventilos en route avec des pains de glace dans leur axe … J’ai beau avoir fait tout ce qu’il faut en prévention de cette journée plus que chaude, rien à faire le thermomètre est resté coincé sur 35° toute la journée. C’est épuisant !
Le soleil tape sur le toit de l’immeuble qui n’est absolument pas isolé thermiquement pour supporter de fortes montées de chaleur. Je l’ai déjà dit dans mon précédent billet, et tout fermer ne change rien à ce qui se passe au-dessus de ma tête.

Alors bien sûr, il y a toujours les yakafokons qui balancent « mais je ne comprends pas pourquoi les gens n’installent pas des climatiseurs chez eux !  » gnagnagna !

Ben tout simplement parce que tout le monde n’est pas propriétaire d’une maison où il peut faire ce qu’il veut sur sa façade. Quand on habite en HLM on n’a pas le droit d’installer de climatiseur nécessitant une percée murale, et pas qu’en HLM d’ailleurs. En copropriété il faut demander l’autorisation de l’assemblée générale.  Et la réponse est la plupart du temps négative dès lors que l’installation affecte l’aspect extérieur de l’immeuble. et oui c’est comme ça !

Ensuite pour acheter un climatiseur, qu’il soit fixe ou mobile/portable, et bien il faut avoir les moyens. Moi je ne les ai pas ! Sans parler de la facture d’électricité qui augmente,  ces conneries coûtent chers voir très chers ! et les prix varient en fonction de la surface de la pièce à rafraîchir ou à réchauffer tant qu’à faire.

Ceci étant dit, je ne vais pas me plaindre.
Certes, je vis dans un immeuble non adapté aux chaleurs du sud, ce qui est un comble à Montpellier.
Certes, je ne peux pas m’acheter un climatiseur, et dois me contenter de ventilateurs et des moyens du bord.
Certes, il fait chaud, très chaud dans l’appartement et plus qu’il y a quelques années en arrière.
Mais moi j’ai un toit, et surtout j’ai de l’eau chez moi. Je peux prendre des douches froides et boire à volonté. Je peux m’étendre dans le plus simple appareil sur des linges humides pour rafraîchir la température de mon corps parce que c’est vital.

Les sans-abri eux n’ont rien de tout ça. Ils manquent d’eau. Ils ne peuvent pas s’hydrater. Ils ne peuvent pas se rafraîchir pour faire baisser la montée de la température corporelle. On n’y pense pas assez, mais le coup de chaleur est mortel. Une élévation au dessus de 40° et c’est le risque de l’œdème fatal au cerveau assuré, d’où la nécessité de pouvoir se rafraîchir. Non la misère n’est pas moins pénible au soleil, plus la température monte, plus les plus pauvres sont en danger mortel.

Alors je ne me plains pas. Dès que j’ai mal à la tête et que je me sens devenir chancelante, allez hop un verre d’eau et une douche froide !

N’empêche un vrai plan canicule s’impose de plus en plus, surtout dans les villes, sinon ça va être l’hécatombe sous peu, même si on a de l’eau chez soi…

(21h: encore 35°)

Une cagnotte pour sauver le Kangoo des amoureux de la vie #Montpellier

Capture« Les amoureux de la vie« , on connait bien cette asso à Montpellier. Ils sont là pour les plus pauvres, et surtout pour les SDF.

Tous les lundis sans faute les bénévoles se mettent en quatre pour faire de bons petits plats pour ceux qui n’ont pas à manger tous les jours. Ainsi, ils amènent en centre ville dans leur kangoo de quoi nourrir plus de 100 personnes.

Seulement voilà, ce lundi le kangoo a rendu l’âme (aux dernières nouvelles il n’est même plus réparable), et du coup l’association se retrouve bien embarrassée. Sans véhicule utilitaire suffisamment spacieux pour transporter toutes les denrées,  pas de repas…

Il a donc été décidé de monter une cagnotte pour les aider à réparer ce acquérir ce véhicule indispensable à leur démarche.

Alors n’hésitez pas à cliquer sur le lien de la cagnotte sur leetchi et à participer, un petit rien plus un pas grand chose peuvent faire des miracles.

https://www.leetchi.com/c/association-de-sos-sdf-les-amoureux-de-la-vie

Votre générosité vous sera rendue au centuple. Merci de votre participation.

A défaut de bouffer, les charges me bouffent

Bon sang de bon sang de bon sang, j’ai beau tourner l’addition et les soustractions dans tous les sens, mes indemnités couvrent juste mes charges, point barre ! Il ne me reste rien pour l’alimentation et encore moins pour l’essence. Donc évidemment chaque mois je m’enfonce de plus en plus. Bah oui faut bien manger merde !

Et bien entendu je n’ai encore droit à aucune aide puisque pendant un an tout est basé sur les revenus de l’année précédente, dont il ne me reste que 57 %.

Et bien entendu  j’ai des charges plus élevées que l’année précédente puisque j’ai du prendre une mutuelle à mes frais, et comme de bien entendu elle me coûte la peau du cul puisque je suis vieilllllleu et à risques pour les assurances !

Et ces toubibs qui fonctionnent à l’ancienne, chez qui il faut avancer les frais qui ne sont remboursés qu’un mois plus tard et encore pas complètement grrrrrrr…

J’ai bien changé de fournisseur d’électricité pour diminuer ces putains de charges mais ça ne suffit pas. Faut que je tire la corde ailleurs…

Et il y a ce putain de crédit de voiture qui  me fout dedans pendant 5 ans encore. Ben oui, quand j’ai changé de voiture j’avais un salaire correct qui me permettait de le faire. Sauf que là, le salaire correct, il s’est bien cassé la gueule ce con !

Pffff là je commence à plus trop savoir comment faire pour trouver à manger encore moins que pas cher. Faudrait que j’ose demander mais ça, c’est pas encore gagné, j’ai du mal…

Ce qui me rassure c’est que l’année prochaine je vais moins payer d’impôts. Ben oui ça aussi, ça me fout dedans, surtout la taxe d’habitation qui est scandaleusement élevée à Montpellier.

Et puis l’année prochaine,  je devrais commencer à avoir un peu d’aide, genre l’alloc logement peut-être, car normalement je devrais enfin rentrer dans leurs critères d’admission, du moins j’espère.

Quand je pense qu’il y en a qui croit que parce qu’on est au chômage on a plein plein d’aides,  et bien pour avoir été relativement souvent dans cette situation, je vous assure que non, ça ne marche pas comme ça, surtout quand on est seule, je vous le dis !!!

Le plus dure c’est de ne pas pouvoir s’acheter à manger comme on veut, ça c’est vraiment galère.

Et pourtant je ne me considère pas comme pauvre, j’ai juste trop de charges (les mêmes que celles d’un couple, sauf que je suis toute seule).

Mais bon je ne vais pas me plaindre, j’ai un toit sur la tête moi, des fringues pour paraître, genre tout va bien, et surtout je n’ai pas (encore) la guerre au cul…

Ouiiiin j’ai envie de chocolaaaaat noir !

Allez ma fille surtout continue à RE LA TI VI SER !

Suis en déroute totale, un vrai désastre !

Oups cette fois c’est la marde ! j’ai raclé le cochon, les fonds de tiroirs, le porte monnaie, et voilà ce qu’il reste:

2015-07-10 17.22.16

Même le compte est lessivé, plus assez pour payer le loyer, les impôts (ben oui j’en paie encore),  et ces putains de factures SFR.  Ouf le reste est passé c’est déjà ça, surtout la mutuelle santé…

Je parle même pas des frais de santé qu’il a fallu que j’avance et qui vont m’être remboursés grâce à cette fichue mutuelle que j’ai du reprendre  pour assurer mes arrières, surtout dans mon état. Saloperie qui me coute les deux bras.  Mais bon les frais ne font qu’entrer sortir, ou l’inverse…  C’est déjà ça.

Mais bon dieu c’est la marde, me voilà de nouveau dans la catégorie des pauvres !Plus de charges que de revenus comme la plupart des français.

J’en suis à me demander si je ne vais pas revendre ma voiture pour combler une partie du crédit…. Mais ici sans bagnole…. déjà en étant seule.  Pfffff…

Bref c’est la grosse marde ! comme disent les canadiens !

Tiens ça me fait penser à une connaissance à la retraite, chanceusement nantie elle, qui me demandait sur un ton  outrecuidant :

Mais comment peut-on se mettre dans des situations pareilles ?

Mais le chômage, chère madame, le chômage  ! ça peut tomber sur n’importe qui ! En plus la dessus il suffit de tomber malade et c’est la fin des haricots !

Bon allez j’avoue tout, il me reste encore 3 tickets restaurant à 8€, une vraie richesse ! c’est la teuf !

Quand je pense que certaines connaissances savoyardes que j’ai revu en de triste circonstances se sont imaginées, comme je m’étais expatriée dans le Sud depuis plusieurs années, que  je vivais à Nice pétée de tunes, villa tout confort et j’en passe. Ah mais mouaaaarf quoi !

Nan nan les gars, remettez les pieds sur terre, et rangez votre jalousie mal placée. J’ai pas gagné au loto. Je vis à Montpellier, du côté des pauvres,  entre le petit bard et la paillade dans un hlm, et croyez moi les années de  chômage, de resto du cœur et le frigidaire vide je connais.

2015-06-29 14.36.45

Çà calme hein !!!!

Je parle même  pas de ceux qui savent, qui ont honte de moi, et qui m’évitent soigneusement des fois que ça soit contagieux, et puis ça fait désordre un pauvre dans ce monde du paraitre.  Si si j’en connais !

Bande de nazes !

Restos du coeur : Panier hebdo

Aujourd’hui j’ai le moral dans les chaussettes, et le coeur à fleur de peau, comme bien souvent le mardi. Et ce matin encore plus que d’habitude. J’ai entendu dans la conversation au moment où je pointais aux restos, qu’à cette allure  ils n’allaient pas tenir jusqu’à fin mars cette année, du moins celui de mon quartier. Trop de bénéficiaires, et les stocks ne suivent pas. Les paniers hebdo sont d’ailleurs bien maigres en cette saison hivernale 2011.

Quand je pense que Danone et Carrefour se font de la pub sur le dos des pauvres en ce moment, tout ça m’écoeure. En tous les cas je ne crois pas qu’il y ait grand chose dans mon panier qui vienne de ces marques là !

Panier hebdomadaire du jour pour une personne seule
– 1 l de lait
– 8 oeufs
– 7 carottes pas toutes entières
– 8 pommes de terre
– 8 nuggets de dinde
– 1 paquet de 500 g de spaghetti « Monte Regale »
– 1 petite boîte double concentré de tomate
– 4 yaourts aromatisés « le petit laitier », 1 yaourt « yoginos » fraise, 2 dessert lacté au goût chocolat « Mondelice »
– 2 petits gateaux de riz « mont blanc »
– 2X30 g de tomme noire et 3x30g d’emmental (sans marque)
– 2 pommes
– 2 portions individuels de 40 g de pain d’épice « Peperkoek »
– 1 barre de céréale gout vanille  « Keroler »
– 4 galettes chocolatés « St Michel » (26g)

Le panier varie selon les arrivages. A part les pommes de terre, il n’y a pas toujours de légumes frais. Enfin frais, il faut le dire vite. Il y a 15 jours, les carottes étaient tellement rabougries et noires qu’elles n’en étaient même plus mangeables. Mais bon on ne va pas se plaindre non plus. Il arrive que l’on ait droit à une  boîte de conserve de légumes, des boîtes de thon, de sardine, de la viande hachée ou même un poulet. Cette fois, il n’y rien de tout ça. Par contre cette semaine, beaucoup de laitage et des  gâteaux réservés aux familles d’ordinaire, plus d’oeufs aussi, et des pommes. C’est plutôt rare d’avoir des fruits. Quant aux féculents, un coup c’est des pâtes, un coup c’est du riz ou de la semoule.

Et oui m’sieur dame, la pauvreté est une réalité. Même si elle ne se voit pas. Même si elle n’est pas encore chez vous pour certains, elle est à côté de vous, et elle n’est pas que dehors dans la rue…
D’ailleurs, il serait temps d’arrêter de vivre dans le déni dans ce pays, de se croire au dessus de tout ça, et de penser qu’il est indigne d’en arriver là ! Les uns après les autres, on bascule de plus en plus, et très vite. Le processus est très simple. Il suffit d’une période de chômage, d’une période à accepter des salaires très bas parce qu’on n’a pas le choix, suivi d’une nouvelle période de chômage, etc… On n’a alors plus assez pour payer les charges qui elles ne baissent pas. Et voilà, on y est ! Reste à vivre zéro ! parce que tout est une question non pas de « seuil », mais de charges.

En tous les cas je tiens à dire un énorme merci à toutes les personnes qui m’ont invitée au resto ou à manger chez eux ces derniers temps. Non seulement j’ai passé de très agréables moments qui m’ont fait un bien fou, mais en plus je me suis régalée !

Collecte 2011 pour les Restos du coeur

Nous y voilà, la collecte 2011 des restos du coeur approche. Elle se déroulera les 4 et 5 mars prochain dans tous les hyper et supermarchés de France.

collecte

Pour la 3ème année consécutive Danone et Carrefour sont partenaires des restos. Ils se mobilisent le jour des collectes et font du mécénat de compétences tout au long de l’année. Et bien sûr, ils en profitent pour lancer leur petite opération de promo.

Alors un peu de chantage à vot’ bon coeur m’sieur dame, du 16 au 22 mars, si vous achetez 4 produits, 1 repas sera offert aux restos, sinon rien, le pauvre ne mangera pas.

Et pareil les blogueurs, si vous publiez un billet qui parle de ce partenariat, Danone et Carrefour s’engagent à offrir 10 Repas par billet aux Restos du Cœur, sinon rien !

1 billet 10 repas

Bon d’accord, ils ne le disent pas le « sinon rien », c’est moi qui le rajoute.
Mais la pub que se fait la grande distribution sur le dos des pauvres ça me titille légèrement le cervelet, déjà qu’elle nous racket au quotidien, et qu’elle tue le monde agricole, je ne peux m’empêcher de tiquer !

Mais que ça ne vous empêche pas de donner quand même parce qu’on a vraiment besoin. Oui je dis « on » parce que je fais partie des bénéficiaires. C’est mon 2ème hiver. Et cette année les paniers hebdomadaires sont bien maigres. Les stocks ne suivent malheureusement pas, tellement nous sommes de plus en plus nombreux.

Ceci dit je n’ai pas beaucoup vu de « Danone » sur mes pots de yaourts, mais plutôt du « Le petit laitier ». Et je ne sais pas si les boîtes et les pâtes qu’on me donne viennent de Carrefour. En tous les cas, ce que je sais, c’est qu’on manque beaucoup de fruits et de légumes, frais ou en boîte. Il peut se passer des semaines sans qu’on voit, ne serait-ce que la rondeur d’une pomme…
Par contre les féculents, ça, ça va merci.

Donc si vous pouvez donner, les 4 et 5 mars c’est la collecte ; et du 16 au 22 mars c’est l’opération de partage.

Mes camarades d’infortune et moi-même, nous vous remercions vivement.