Archives du mot-clé référencement

Mes liens favoris sur Diigo (weekly)

Posted from Diigo. The rest of my favorite links are here.

Echanges sur visibilité, réseaux sociaux et mobilité à la NetFactory

netfactory-logoLes 7 et 8 décembre se déroulait la 1ère NetFactory au 11e Forum de la création et de l’entrepreneuriat organisé par la CCI de Montpellier.

Reprenant le concept du Barcamp, la NetFactory propose des ateliers participatifs, où toutes les personnes présentes apportent leur graine à l’édifice autour d’un thème donné se rapportant aux TIC et aux nouvelles technologies suivant le principe :

« pas de spectateur, tous participants » !

Durant ces deux jours j’ai donc participé aux ateliers « Visibilité et référencement« , « Réseaux sociaux » et « Internet mobile« , des sujets qui me passionnent. Ainsi avec des créateurs d’entreprises, petits commerçants, amateurs et professionnels du Web, nous avons partagé idées et expériences de façon tout à fait informelle.

101208-NetFactoryFCE10

Les échanges ont d’ailleurs été très constructifs. Extraits  :

D’abord penser stratégie !

Les sites web, le référencement, les réseaux sociaux sont des outils, des canaux supplémentaires. Les entreprises qui veulent se lancer doivent avant tout penser stratégie en les intégrant dans leur business plan.

Il est important de prévoir aussi un budget pour la visibilité et le trafic, même si au départ un investissement dans la création d’un site n’est pas envisagé.

Une ligne éditoriale doit également être anticipée et organisée en fonction des médias sociaux utilisés, toujours penser « A qui je m’adresse » et adapter le contenu.

Une TPE n’a pas forcément l’utilité de ces canaux. Par contre, s’il s’avère, d’après les objectifs et cibles qu’elle s’est définie, qu’ils sont indispensables, elle doit les prévoir dans son management car ils sont chronophages.

Bref les réseaux sociaux doivent être intégrés dans une démarche WebMarketing globale.

Référencement et visibilité

Suivant l’activité que l’on a, il n’est pas nécessaire d’être présent sur toutes les recherches, toujours penser stratégie. Une optimisation géographique peut être plus profitable.

L’achat de mots clés est une solution rapide pour les entreprises qui sont dans des secteurs concurrentiels. Une campagne adwords à budget piloté et maîtrisé peut être lancée juste sur une période donnée (promotionnelle ou autre).

Les réseaux sociaux sont maintenant pris en compte par les moteurs de recherche, et les algorithmes sont adaptés pour que  Twitter et Facebook figurent dans les critères de référencement naturel de Google.

D’autre part un site bien construit et accessible augmente les chances de visibilité tout en étant un acte civique.

Les réseaux sociaux

Pour conquérir des suiveurs, des fans, il faut rester authentique, et ne pas avoir peur de communiquer ses faiblesses, même pour une entreprise. Les réseaux sociaux c’est de la communication vraie, où les utilisateurs répondent directement, parfois même négativement. Et de bons échanges peuvent notamment faciliter la recommandation et la visibilité pour les commerces de proximité.

Conseils d’utilisation de Facebook

  • Segmenter les contacts par listes pour cibler les messages, notamment publicitaires.
  • Commenter les statuts pour initier le dialogue.
  • Réserver son URL personnalisée (idem sur Twitter) pour éviter le cyber squatting.
  • Maintenir une activité régulière.
  • Faire attention aux questions de droit sur les photos !

Les services Web 2.0 cités

  • about.me : pour regrouper en un seul endroit, une seule page web, une courte biographie et toutes vos identités en ligne (vos pages Facebook, LinkedIn et Twitter, vos blogs, vos sites, votre adresse électronique).
  • YouTube et DailyMotion : pour stocker des vidéos. avec un lien vers son site peuvent aussi avoir un intérêt pour le référencement.
  • HootSuite et Seesmic : des applications Web 2.0 pour gérer sa présence sur les médias sociaux, et poster en une seule fois sur différents canaux.
  • Diigo : pour stocker et partager vos favoris en ligne (intelligence collective).
  • Slideshare : pour partager toutes sortes de documents, gagner en visibilité et pourquoi développer son personnal branding.
  • Facebook Places : la géocalisation sur facebook pour partager en temps réel des informations avec ses amis sur le lieu où l’on se trouve.

Vrac de live-tweet (#fce10 – #netfactory)

  • make it yourself, qualité du contenu d’abord !
  • Les bisounours n’existent pas…
  • Géolocalisation : c’est assez nouveau en France mais forte tendance …à surveiller voire veiller
  • Les réseaux sociaux sont une coquille vide. Il faut définir un projet de ce que l’on veut faire.
  • Aux USA des boulangeries arrivent à fidéliser leurs clientèles via Twitter.
  • On apprend en regardant ce que font les autres sur les réseaux sociaux.
  • Il faut apprendre à écrire selon le réseau social Twitter et Facebook… faire rimer concision et information et rester humain.
  • Il faut sortir des clivages mentaux et apprendre se ‘dévoiler’.
  • La géolocalisation est au coeur de la stratégie webmarketing mais aussi de la vie privée .

Pour en savoir plus :

Nettoyage de site en vue de référencement naturel

Je viens de terminer 33h de vacation à l’Inserm Unité 888, et voilà bien un petit boulot d’appoint comme je les aime. Non seulement le cadre et les personnes que j’ai côtoyées sont agréables, mais le boulot aussi. Raisonnablement payé en plus, puisque là, mon dernier diplôme a eu de la valeur pour fixer le taux horaire ! D’ordinaire les employeurs restent coincés sur le smic…

J’ai donc été embauchée en tant que Concepteur Web pour essentiellement optimiser le site de l’unité pour son référencement naturel.

Site statique conçu à l’origine avec Dreamweaver et basé sur des tableaux, l’étape essentielle était donc de rendre le code propre pour augmenter les chances du site d’être compris et bien intégré par les moteurs de recherche.
Je me suis donc régalée à le nettoyer pour le mettre aux normes du W3C et de l’accessibilité.

Harmoniser la structure du site, nettoyer le code

Je l’ai restructuré en séparant le fond de la forme en créant une feuille de style CSS. j’ai mis en place un gabarit qui se rapproche du graphisme initial du site puisque le but n’était pas d’en modifier l’apparence générale. Le gabarit largeur fluide, contenu sur toute la largeur, en-tête, contenu et pied de page a donc fait l’affaire.
J’ai ainsi épuré le site d’une grande partie des tableaux, et de toutes les balises (font, strong, etc… ) qui alourdissaient le code, le rendant par la même occasion un peu plus harmonieux.

J’ai réorganisé les balises <h1>, <h2>, <h3> en fonction de l’importance des titres, et mots clés des pages. Et j’ai rajouté un contenu alternatif à toutes les images et liens (alt, title), en évitant les doublons, et les contenus alternatifs inutiles.

Pour une meilleure ergonomie, j’ai créé une barre de navigation et un pied de page uniformes sur toutes les pages, ainsi qu’un fil d’ariane sur certaines pages pour que l’internaute retrouve son chemin.

Renseigner l’entête

Il n’y avait que les balises meta content-type et meta content-langage dans l’entête. j’ai donc renseigné l’indispensable "title". Et même si Google ne donne plus trop d’importance aux meta-tags, j’ai rajouté et renseigné les meta description, et meta keyword pour les autres moteurs de recherches tels que Yahoo, ou Live Search.

Valider le code

J’ai vérifié mon bazar avec les différents validateurs : W3C, CSS, accessibilité.

Et voilà, dans le temps imparti, j’ai rendu le site suffisamment propre pour améliorer son référencement naturel sans perturber les habitudes des utilisateurs !

Pour ce qui est des statistiques, j’ai conseillé l’ouverture d’un compte Google analytics.