Archives du mot-clé restosducoeur

Et plouf, un bain de Noël pour les restos du coeur !

le bain de Noël pour les restos du coeur, vous savez quoi  cette année ? et bien je me suis éclatée ! J’étais avec un super groupe de doux dingues, comme moi quoi. On est même resté un moment dans l’eau à faire les cons, la ronde, chanter, toussa, toussa… J’ai adoré ! en tous les cas l’entrainement du samedi matin a fait son effet, je n’ai eu aucun mal à rentrer dans l’eau, bien qu’elle mijote autour des 12°.

Et oui, mon défi cette année, c’est d’aller tous les samedis matin, sauf cas exceptionnel, faire une marche rapide à la playa  que j’enchaine par un plouf dans la mer, et ce, quel que soit le temps et la saison. Quand je vous le dis que je suis un peu dingo comme fille… mais bon je ne suis pas la seule non plus…hinhin

Donc ce bain ce matin à la plage des roquilles à Carnon a été super sympa et vivifiant.  Le temps était de la partie, pas de vent en plus… ensuite un bon vin chaud, un casse-croute et pour finir une ventrée de fruits au chocolat fondu, pour le plus grand plaisir de mon bide, et surtout au profit des restos !

2011_bainrestosCarnon

Le genre de sorties que j’apprécie vraiment et qui me met d’une excellente humeur !

Note :

Le 18e bain de Noël était organisé par l’association Apervie et la ville de Pérols sur la plage des Roquilles à Carnon dans l’Hérault.

Pas de restos du coeur cette année !

Non non n’ayez crainte, ce n’est pas une mauvaise nouvelle que j’annonce là. C’est une bonne ! Et quand il y en a des bonnes autant les annoncer. C’est tellement rare avec  ce flot de nouvelles tristes qui nous noie chaque jour, et nous mine le moral.

Alors donc, la bonne nouvelle est que, grâce à ma mission d’intérim qui dure depuis la mi-septembre, je peux enfin m’acheter miam-miam comme je veux. Je n’ai donc pas besoin pour l’instant d’aller m’inscrire aux Restos pour bénéficier du panier hebdo.

Je ne vous raconte pas le poids d’angoisse en moins.  Je ne me voyais vraiment pas cette année passer un hiver comme les années précédentes.

J’espère que les choses vont perdurer dans ce sens, et que cette mission (voir plus si affinités… ) va me tenir l’estomac, et le reste, le plus longtemps possible. En tous les cas je fais en sorte que…  keep fighting and stay aware ! comme dab quoi ! 😉 🙂

Restos du coeur : Panier hebdo

Aujourd’hui j’ai le moral dans les chaussettes, et le coeur à fleur de peau, comme bien souvent le mardi. Et ce matin encore plus que d’habitude. J’ai entendu dans la conversation au moment où je pointais aux restos, qu’à cette allure  ils n’allaient pas tenir jusqu’à fin mars cette année, du moins celui de mon quartier. Trop de bénéficiaires, et les stocks ne suivent pas. Les paniers hebdo sont d’ailleurs bien maigres en cette saison hivernale 2011.

Quand je pense que Danone et Carrefour se font de la pub sur le dos des pauvres en ce moment, tout ça m’écoeure. En tous les cas je ne crois pas qu’il y ait grand chose dans mon panier qui vienne de ces marques là !

Panier hebdomadaire du jour pour une personne seule
– 1 l de lait
– 8 oeufs
– 7 carottes pas toutes entières
– 8 pommes de terre
– 8 nuggets de dinde
– 1 paquet de 500 g de spaghetti « Monte Regale »
– 1 petite boîte double concentré de tomate
– 4 yaourts aromatisés « le petit laitier », 1 yaourt « yoginos » fraise, 2 dessert lacté au goût chocolat « Mondelice »
– 2 petits gateaux de riz « mont blanc »
– 2X30 g de tomme noire et 3x30g d’emmental (sans marque)
– 2 pommes
– 2 portions individuels de 40 g de pain d’épice « Peperkoek »
– 1 barre de céréale gout vanille  « Keroler »
– 4 galettes chocolatés « St Michel » (26g)

Le panier varie selon les arrivages. A part les pommes de terre, il n’y a pas toujours de légumes frais. Enfin frais, il faut le dire vite. Il y a 15 jours, les carottes étaient tellement rabougries et noires qu’elles n’en étaient même plus mangeables. Mais bon on ne va pas se plaindre non plus. Il arrive que l’on ait droit à une  boîte de conserve de légumes, des boîtes de thon, de sardine, de la viande hachée ou même un poulet. Cette fois, il n’y rien de tout ça. Par contre cette semaine, beaucoup de laitage et des  gâteaux réservés aux familles d’ordinaire, plus d’oeufs aussi, et des pommes. C’est plutôt rare d’avoir des fruits. Quant aux féculents, un coup c’est des pâtes, un coup c’est du riz ou de la semoule.

Et oui m’sieur dame, la pauvreté est une réalité. Même si elle ne se voit pas. Même si elle n’est pas encore chez vous pour certains, elle est à côté de vous, et elle n’est pas que dehors dans la rue…
D’ailleurs, il serait temps d’arrêter de vivre dans le déni dans ce pays, de se croire au dessus de tout ça, et de penser qu’il est indigne d’en arriver là ! Les uns après les autres, on bascule de plus en plus, et très vite. Le processus est très simple. Il suffit d’une période de chômage, d’une période à accepter des salaires très bas parce qu’on n’a pas le choix, suivi d’une nouvelle période de chômage, etc… On n’a alors plus assez pour payer les charges qui elles ne baissent pas. Et voilà, on y est ! Reste à vivre zéro ! parce que tout est une question non pas de « seuil », mais de charges.

En tous les cas je tiens à dire un énorme merci à toutes les personnes qui m’ont invitée au resto ou à manger chez eux ces derniers temps. Non seulement j’ai passé de très agréables moments qui m’ont fait un bien fou, mais en plus je me suis régalée !

Collecte 2011 pour les Restos du coeur

Nous y voilà, la collecte 2011 des restos du coeur approche. Elle se déroulera les 4 et 5 mars prochain dans tous les hyper et supermarchés de France.

collecte

Pour la 3ème année consécutive Danone et Carrefour sont partenaires des restos. Ils se mobilisent le jour des collectes et font du mécénat de compétences tout au long de l’année. Et bien sûr, ils en profitent pour lancer leur petite opération de promo.

Alors un peu de chantage à vot’ bon coeur m’sieur dame, du 16 au 22 mars, si vous achetez 4 produits, 1 repas sera offert aux restos, sinon rien, le pauvre ne mangera pas.

Et pareil les blogueurs, si vous publiez un billet qui parle de ce partenariat, Danone et Carrefour s’engagent à offrir 10 Repas par billet aux Restos du Cœur, sinon rien !

1 billet 10 repas

Bon d’accord, ils ne le disent pas le « sinon rien », c’est moi qui le rajoute.
Mais la pub que se fait la grande distribution sur le dos des pauvres ça me titille légèrement le cervelet, déjà qu’elle nous racket au quotidien, et qu’elle tue le monde agricole, je ne peux m’empêcher de tiquer !

Mais que ça ne vous empêche pas de donner quand même parce qu’on a vraiment besoin. Oui je dis « on » parce que je fais partie des bénéficiaires. C’est mon 2ème hiver. Et cette année les paniers hebdomadaires sont bien maigres. Les stocks ne suivent malheureusement pas, tellement nous sommes de plus en plus nombreux.

Ceci dit je n’ai pas beaucoup vu de « Danone » sur mes pots de yaourts, mais plutôt du « Le petit laitier ». Et je ne sais pas si les boîtes et les pâtes qu’on me donne viennent de Carrefour. En tous les cas, ce que je sais, c’est qu’on manque beaucoup de fruits et de légumes, frais ou en boîte. Il peut se passer des semaines sans qu’on voit, ne serait-ce que la rondeur d’une pomme…
Par contre les féculents, ça, ça va merci.

Donc si vous pouvez donner, les 4 et 5 mars c’est la collecte ; et du 16 au 22 mars c’est l’opération de partage.

Mes camarades d’infortune et moi-même, nous vous remercions vivement.

Un bain de Noël comme un défi !

Hier il faisait un temps magnifique ! du soleil, pas de vent, bref un temps idéal pour participer au bain de Noël organisé par la ville de Pérols (Hérault) et l’organisation « Apervie » au profit des « restos du coeur ».

Je me suis donc baignée plage des roquilles à Carnon, en compagnie de 173 pèlerins dans une eau à 11,5°… puis j’ai mangé un sandwich accompagné d’un bon verre de vin chaud, contribuant ainsi à une récole de 5000 repas environ pour les restos !

101212-bainrestosducoeur

Il n’aurait pas fait beau, je serais venue quand même, car cette année j’ai pris ce plongeon dans la mer en décembre comme un défi. Déjà je n’ai plus de souci de santé pour m’empêcher de me jeter à l’eau dans de telles conditions, c’est une première ! Mais surtout j’ai une autre raison…
Il fut un temps j’ai été bénévole aux restos pour le repas de Noël aux gens de la rue. Aujourd’hui je suis bénéficiaire des paniers repas hebdomadaires faute de revenus suffisants, et ce depuis deux hivers… Alors participer à une telle action est une autre manière de continuer à donner selon mes tous petits moyens à ceux qui ont encore plus besoin que moi. C’est aussi un moyen d’entretenir l’énergie qu’il me reste encore sous le capot quoi qu’il arrive, pour ne surtout pas m’écrouler, même si ce Noël qui arrive s’annonce encore une fois bien solitaire et tristounet loin de mes enfants. Je continue, et je continuerai à bouger et surtout à me battre malgré le chômage et les empêcheurs de tourner en rond !

Comptez sur moi, ces fichus verrous, ces barrières de « non » d’employeurs potentiels, je finirai bien par arriver à les faire sauter pour enfin m’ouvrir de nouveaux horizons ! J’ai encore de belles années devant moi pour rebondir encore et encore !

still alive !