Archives du mot-clé retraite

Plus que 6 mois de patience !!!

Ce matin au réveil, jour de la fête du travail, good news ! je reçois un petit mot de l’assurance retraite qui me donne son feu vert pour que je fasse ma demande de retraite en ligne pour le 1er novembre. yeaaaaah !

Ah ben je vous le dis tout de suite, je n’ai même pas déjeuner pour m’empresser de me connecter pour compléter le formulaire requis.
De toute façon mon dossier est quasi complet depuis le temps que je leur envoie les documents de ma vie (qu’ils peuvent très bien trouver de-ci, de-là d’ailleurs puisque toutes les admins sont connectées entre elles et que l’assurance retraite les avait bien avant que je leur envoie. Mais bon, faut bien déforester un peu… ).

Cette fois, j’ai juste eu à joindre  les scans de mon livret de famille, des derniers avis d'(de non)imposition, de mon rib et de mes indemnités de chômage/ASS.

Et voilà, voilà ! Encore 6 mois à patienter, et je serai enfin libérééééée, délivréééééée de ce fichu  système de « vie active » anti-jeunes, anti-vieux !
Et même si mes indemnités de retraite ne seront pas très élevées, un peu moins du smic d’après les prévisions,  je toucherai plus de toute façon que mes 16,48 euros par jour d’Allocation de solidarité spécifique (ASS). Youpi !

Bientôt la grande vie quoi ! Hinhin ! 😉 (ceci est un smiley indiquant que ma phrase est à prendre au second degré. oui je précise car j’écris souvent au second degré et… ce que j’écris est souvent pris au premier degré, ben faut pas, hinhin !)

Juste une petite remarque sérieuse cette fois pour ceux qui croient que….
Pendant toute ma période de chômage, c’est à dire depuis début 2015, je n’ai pas eu droit à un sou de la CAF (personne seule, pas dans les critères, toussa toussa).
Je n’ai touché que mes allocations de chômage, pour lesquelles j’ai cotisé d’ailleurs !  et pas des alloc de riche croyez moi puisqu’elles ne peuvent pas dépasser 75 % du salaire de référence, non imposable donc !
Et maintenant que je suis en fin de droits, c’est à dire que je n’ai plus droit à ces fameuses alloc de chômage (ARE) pour lesquelles j’ai cotisé plus de 40 ans  -Ah ben non les gens, arrêtez d’être naïfs ! ces alloc ne sont pas éternelles et ne permettent pas de partir en vacances aux Bahamas-  je touche donc uniquement cette très « généreuse indemnité de secours » de 16,48 euros par jour. Indemnité très fliquée d’ailleurs, des fois qu’on vole tous ces braves gens qui suent au travail eux, pour gaver ces glandeurs de chômeurs seniors, et surtout des fois qu’on vole les très très riches qui ne paient plus d’ISF !

Ah oui au fait, comment se fait-il donc, qu’en fin de droits d’alloc de chômage (ARE), « bénéficiant » de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) de 16,48 euros par jour, et à quelques mois de la retraite, je ne touche pas la prime transitoire de solidarité (PTS) de 300 € par mois, prime qui remplaçait l’allocation transitoire de solidarité (ATS) ?
Et bien tout simplement parce qu’elle n’est plus attribuée depuis le 31 décembre 2017. pchout supprimée !!!
En clair, toutes les aides dédiées aux chômeurs âgés frôlant la retraite et qui n’ont plus droit à rien malgré leurs années de travail et de cotisations n’existent plus !

Donc vivement Novembre ! Je me sentirai plus libre !

Publicités

Et là la poste a perdu mon dossier en lettre suivie destiné à ma caisse de retraite

Suis furieuse de chez furieuse.  Le 5 mai j’envoie un dossier bien rempli de régularisation de carrière à ma caisse de retraite en lettre suivie pour être sure qu’elle le reçoive.
Je vérifie régulièrement sur le site de la poste le cheminement de ce courrier.  Et comme le 17 mai , ben toujours rien, le courrier n’a pas bougé de Saint Jean de Vedas, j’envoie donc une réclamation au service consommateurs de la poste pour savoir ce qu’il en est.

Et ce soir le service  de me répondre :

Chère madame

Votre demande du 17 mai 2017  blablabla a retenu toute notre attention blablabla.
Sensible à la qualité de nos prestations, j’ai effectué les recherches nécessaires. blablabla

Malgré la volonté de satisfaire votre demande, je regrette que ces démarches soient restées sans résultat ce jour. 

Je vous présente mes excuses, au nom de la Poste pour les désagréments vécus.

Pour la poste, la perte d’un envoi au cours de son traitement est évidemment une situation anormale.  ….  dédommagement à titre de compensation commerciale pour les frais d’affranchissement. ….  un « PAP Lettre suivie 500g carton ».
blablalba

Ils ont perdu mon courrier les cons !

Mais nom de dieu à quoi ça sert une lettre suivie si c’est pour la perdre en route, hein la poste ???  En plus destinée à une caisse de retraite.

Maintenant j’ai tout à refaire, et j’ai perdu plus d’un mois d’étude de dossier à la caisse.

Je suis furieuse ! Avec leur négligence et les délais d’étude de dossiers à la caisse de retraite, je vais pouvoir m’asseoir sur ma demande de retraite anticipée pour handicap. Le dossier ne sera jamais bouclé avant ma date de retraite officielle.

Ô rage ! ô désespoir ! je vous hais, je vous hais, je vous hais la poste, et j’en ai rien à faire de votre lettre suivie de 500 g en compensation ! ça ne compensera pas le temps perdu, le temps passé, les recherches de documents, les dossiers remplis, la multitude de photocopies de justificatifs, d’explications, le nombre de cartouches d’encre, de feuilles A4, la déforestation et mon stress !

Sans parler de la difficulté à joindre la caisse de retraite pour savoir ce qu’il manque au dossier au juste, leur messagerie en ligne ne fonctionne pas, et à chaque courrier de demande de régularisation de dossier, ce n’est jamais le même contact, ni le secteur, ni l’adresse.  pffff tu parles d’un suivi !

Dans 2 ans la retraite ! oh joie !

Je suis de très bonne humeur en ce moment. En janvier j’ai titillé l’assurance retraite en ligne pour savoir si je ne pouvais pas par hasard bénéficier d’une retraite anticipée avec mon cursus de travailleur handicapé . Ben oui marre du chômage !

L’assurance retraite a donc sorti mon dossier de la pile pour l’étudier, m’a demandé un tas de justificatifs que j’ai eu un peu de mal à retrouver dans mes 40 ans de paperasserie, surtout mon début de carrière… et ça y est leur réponse est arrivée ce samedi, 10 mois après.

Et là, bonne surprise, selon l’estimation indicative globale pour la CNAV, la MSA, l’ARRCO et l’IRCANTEC, la date du taux plein  me concernant est le 01/11/2018, et non plus le 01/11/2023  comme calculé avant que je ne les contacte !  Wahou !

J’ai du relire la phrase 15 fois ! Trop contente,  j’ai gagné 5 ans !  5 ans ! Vous vous rendez compte,  je n’ai plus que deux ans à  tenir.  Et ça sans mon statut de travailleur handicapé.

Trop contente ! Youp là Boum ! Danse de la joie !

Oh bien sur je ne vais pas toucher grand chose, moins que mes allocations actuelles (75 % de mon dernier salaire). Mais j’en ai tellement marre de ces longues périodes de chômage avec ces entretiens stériles, que je n’aspire qu’à une chose, que ça s’arrête !

Par contre  dans l’idéal, il faudrait juste que je trouve une mission de 6 mois à 1 an correctement rémunérée  avant que mon allocation chômage n’arrive à terme pour éviter la bascule au RSA. Comme ça le relais vie active/retraite se ferait tranquillement sans que le montant estimé de ma retraite ne baisse trop .

N’empêche j’ai un sacré poids en moins. Je ne me voyais pas continuer comme ça jusqu’à 67 ans. Ouf !

Mais où vais-je donc habiter quand je serai vieille ?

Il n’est jamais trop tard pour y penser, et je vous avoue que plus j’avance en âge et plus j’y pense.
Et oui, où vais-je habiter quand je serai à la retraite et encore plus abîmée de partout que je ne le suis aujourd’hui ?
Je n’ai aucun bien, et je ne pense pas rester dans le logement que je loue actuellement à cause des escaliers. Et oui il m’est de plus en plus pénible de monter, descendre ces fichus escaliers (ben oui quoi, je vieillis pour de vrai).
Je n’ai pas les moyens d’acheter et de toute façon je suis un peu trop avancée en âge pour que les banques m’accordent un crédit sur une longue durée.

Alors quoi ? où ?

Et bien je suis justement tombée sur un site intéressant,  Logement-seniors.com, qui donne les pistes qu’il faut quand on est une pauvre vielle toute seule comme moi. Ouais bon, pas tout à fait, j’exagère. J’ai encore de la marge, je vous l’accorde ! 🙂

Quoi qu’il en soit, pour le quoi, le site Logement-seniors.com propose plusieurs possibilités :

  • la maison de retraite : heu non, ça ne me branche vraiment pas ;
  • l’hébergement familial : genre je me trouve une  famille d’accueil chez qui loger. Mouais ! faut quand même vraiment bien s’entendre et pas se planter ;
  • la colocation : pareil faut bien s’entendre et pas se planter non plus, et me connaissant…  ;
  • le viager:  Carrément non ! je n’ai pas de biens, donc râpé ;
  • les services à domicile : faudrait déjà que je change de logement, mais restent dans les options acceptables.
  • les résidences seniors en achat ou en location : ben voilà ! ça m’a l’air pas mal du tout cette possibilité,  avec tout ce qu’il faut autour pour faciliter la vie des seniors. Bon en achat ça ne va pas être trop possible, mais en location ça me brancherait bien.

En tous les cas j’espère seulement que j’aurai suffisamment de moyens pour pouvoir me loger convenablement quand je serai à la retraite. Parce que c’est bien joli toutes ces possibilités, mais sans un minimum de moyens, ça reste quand même que du rêve.

Et puis pour le où, et bien je verrai où la vie m’emmènera d’ici là. Il n’est pas dit que je la finirai à Montpellier ou dans le sud… qui sait ?

Chic ! Des clics ! la retraite ça m’inspire

3 mois que je loupe le Chic ! Des clics ! de Jath et Gilsoub, sans parler de la trêve de l’été, ça fait un bail que je n’ai pas participé. Heureusement cette fois, Jath m’a envoyé un petit rappel (merci 😉 ).

Ça tombe bien le thème du mois, Retraite, m’inspire.

Et oui, j’ai reçu cette semaine mon dossier, et oh surprise, ce n’est pas à 62 ans ni à 65 ans que je pourrai prendre ma retraite avec un taux plein, mais bien à 67 ans ! youp là boum ! 47 ans de vie active donc pour une estimation de 1000 € brut et des brouettes par mois… si je bosse jusque là…

Voilà donc la photo que m’inspire le mot retraite ! je l’avais prise lors de l’une des nombreuses manifs sur le sujet auxquelles j’ai participé…

retraite_800

Bon alors, arrêtez donc de croire que les quinquas sont à l’âge de la retraite, arrêtez-donc de nous traiter comme des vieux finis pour le boulot, on en a encore pour une bonne décennie à bosser !

Ceci dit, je ne pense pas qu’une fois à la retraite, si on arrive jusque là, on puisse profiter de grand chose…

 

Alors la retraite, c’est pour quand ?

Bon et bien voilà, j’ai reçu l’estimation de l’assurance retraite me concernant. Les choses sont claires, si je veux toucher une retraite à taux plein, faut que je m’arrête le 01/11/2023 ! à 67 ans donc, ce qui me laisse une sacrée marge !

Si tout va bien, l’estimation me calcule, après 47 ans de vie active ponctuée de périodes de chômage, un mensuel de 1000 euro et des brouettes…. C’est en brut bien sûr, pas en net, c’eût été trop beau.

Je pourrais  éventuellement m’arrêter avant, genre à 62 ans me dit le papier, mais… bon vous l’aurez compris, vue l’estimation annoncée en arrêtant 5 ans plus tôt, ça ne le fait vraiment pas…  faut payer les charges , le loyer (et bien non je ne suis pas propriétaire), et bouffer un minimum quoi ! et comme je n’ai eu que deux enfants et pas trois, il n’y aura pas de majoration…

Il va donc  me falloir bosser pendant 12 ans encore, et je dis bien bosser, pas chômer.

Cross the fingers. Me reste plus qu’à espérer que la mission que j’ai trouvée me porte chance… Parce que, quand je pense au mal que j’ai eu ces dix dernières années à trouver un job, quand je vois la dégringolade de ma courbe de salaires annuels depuis 2000, tout ça pour cause de senioritude aigue, et accessoirement de crise… ça me fiche vraiment les boules, il faut bien le dire !

Non sérieux, les entreprises, faut changer de mentalité là, ça peut plus durer. On n’est pas foutu à 45 ans. Pour beaucoup  il nous reste encore  plus de 20 ans à bosser quand on a cet âge là, c’est énorme 20 ans ! Faites un effort merde ! Vous ne savez pas ce que vous perdez en plus, en faisant la fine bouche face aux anciens. pfff…

D’ailleurs, il faudrait que ça rentre une bonne fois pour toute dans les esprits, sauf exceptions, un quinquagénaire n’est pas arrivé à l’âge de la retraite ! c’est le sexagénaire qui s’en approche. Et je dis bien s’en approche, car la retraite à taux plein c’est plus vers les 70 ans que vers les 60 ans…

Et si vous ne voulez vraiment plus de nous, ben il reste quoi comme soluce ? flinguer tous les seniors dès qu’ils atteignent l’âge fatidique de… 45 ans. Remarquez, on réglerait comme ça, et le problème du chômage, et celui des retraites, et celui de pauvreté des retraités, et celui de la sécu, parce que ça coûte cher les vieux, ça tombe malade, c’est sujet à l’absentéisme, toussa, toussa ! hahaha ! nannn je rigole ! On pète la forme qu’est-ce que vous croyez !

Trêve de plaisanterie, ça n’empêche qu’il me reste à ce jour encore 12 ans à bosser…  ou plus encore, si le chômage continue à s’incruster…

Les manifestants, des moutons… ou pas !

Je lis de tout dans mes flux et mes mails, j’ai du faire le ménage d’ailleurs… Je rencontre aussi toutes sortes de gens lors de mes réseautages. Ils parlent et j’écoute.
Certains prennent de très hauts les manifestants les traitant de moutons irresponsables. D’autres sont persuadés que ce sont uniquement les privilégiés des régimes spéciaux les plus favorables qui bloquent la France. Les mêmes envoient une pétition au nain pour faire arrêter fermement le mouvement. Aucun ne réalise bien entendu que cette réforme est injuste, et que les ouvriers, les femmes, les chômeurs et les temps partiels, loin d’être privilégiés, en prennent plein le dos !
Beaucoup ne comprennent pas ce que viennent faire les jeunes là-dedans. Bien sûr, ces gens là ne pensent pas un quart de seconde au chômage qui les attend à la fin de leurs études…
D’autres encore avalent comme argent comptant les manipulations médiatiques et croient que toute la France est à feu et à sang…
TF1 est très forte pour le bourrage de mou d’ailleurs !

Pour moi les moutons ne sont pas ceux qu’ils croient. Ce ne sont pas les manifestants. Ce sont eux !

Et je me dis que tous ces gens qui sont à 10000 lieux des restau du coeur, qui n’ont pas de problème d’emploi, ni de survie, qui vivent tranquillement dans leur petit confort, ne peuvent évidemment pas comprendre que d’autres en aient marre d’être acculés au point de descendre dans la rue !

Peut-être comprendront-ils quand ça sera le tour de la sécu… et encore je me demande…

D’ailleurs quitte à descendre dans la rue, nous devrions manifester non seulement pour le motif des retraites, mais aussi pour notre pouvoir d’achat, nos emplois, notre système éducatif, notre système de protection sociale, contre cette politique de privatisation, et j’en passe… Parce que dans tout ça, tout a bien été réfléchi pour que ceux du haut restent en haut au détriment du peuple !

Je suis dépitée et je n’ai même pas de mot pour exprimer ma lassitude face à cette France coupée en deux, ceux qui galèrent vraiment, non pas à cause des manifs mais dans la vie de tous les jours, et les autres…
Décidément rien n’est gagné pour les plus démunis !