Archives du mot-clé voyage

Covoyager à deux, pas toujours l’idéal

Tiens au fait je ne vous ai toujours pas parlé de mes vacances au Vietnam ! Et oui, pour tout dire j’ai beaucoup de mal à les digérer.

Non pas que j’ai été déçue par le pays, non. J’ai été très contente de le visiter du nord au sud. Certes ça fait beaucoup de bornes en 15 jours et changer d’endroit  tous les jours c’est crevant, surtout quand il y a des différences d’altitude et de climat. Mais c’était très bien organisé, très instructif, et les guides étaient supers.

Non pas que j’ai été déçue par l’organisme par lequel je suis passée, non. Il s’agit des covoyageurs, une agence de voyages pour célibataires et familles monoparentales, bref dédiée aux gens comme moi qui sont seuls et qui n’ont pas envie de partir seuls en vacances et payer le supplément single. Rien à dire donc sur le concept.

Bon ben alors c’est quoi le problème ?
Et bien voilà, au départ nous devions partir à cinq, l’idéal, mais malheureusement des personnes se sont désistées, et nous nous sommes retrouvées à… deux ! Le voyage aurait pu être annulé mais vu que nous avions déjà nos visas il a été maintenu, et vogue la galère…

Quand on part à plusieurs on trouve toujours quelqu’un vers qui se rapprocher, avec qui on a plus d’affinités que d’autres pour échanger. Mais à deux, là, quand on ne connait pas la personne, c’est un coup de pile ou face, ou ça passe ou ça casse. Et bien pas de bol ! Pendant 15 jours, 24h sur 24h je me suis retrouvée en tête à tête  avec une personne avec laquelle je n’avais aucun atome crochu, mais rien de chez rien. La vraie galère quoi ! Pourtant nous avions à peu près le même âge.

C’était le genre de personne au-dessus des autres, qui bassine tous les jours avec sa profession (libérale), incapable de s’adapter, qui râlait du matin au soir, pleine de manies bien chiantes, voir même de tocs, et qui ne supportait rien, ni personne. Il ne fallait pas faire de bruit, pas tousser, pas ronfler, pas respirer… ça agaçait madame.
Elle était capable de faire chier  pendant toute une nuit un compartiment entier dans le train  par ses râleries et bruyants soupirs parce qu’un mec la dérangeait par ses ronflements, mec qui ne dérangeait personne à part elle.
Elle pouvait sans problème réveiller tout un hôtel en claquant violemment la porte de la chambre à 5h du matin uniquement parce que nos voisins de chambre avaient  fait un peu de bruit en discutant la veille au soir sur leur balcon. Perso, même sans bouchon d’oreille je n’avais rien entendu.
Quand j’ai pris froid et que je me suis mise à tousser, ça a été le calvaire pour moi. Il y a même une nuit où j’ai du dormir par terre dans la salle de bain pour ne pas déranger sa seigneurie.
Réflexions, culpabilisation, parce que oui, chaque fois qu’elle voulait obtenir quelque chose, chaque fois que je n’allais pas dans son sens, son truc était de culpabiliser l’autre.
Ah et puis le fait qu’elle avait une meilleure condition physique que moi, ça je ne risquais pas de l’oublier. Pourtant, curieuse comme je suis, je suis allée partout, même quand il a fallu marcher des heures sous la pluie dans les rizières.

Au bout d’une semaine je n’en pouvais déjà plus, je voulais rentrer. Elle m’a pourri mon voyage !
La seule solution pour éviter les histoires et tenir jusqu’au bout a été pour moi de la fermer, de faire en sorte de ne jamais la contrarier ni la contredire, de toujours lui laisser la meilleure place, que ce soit le bon côté dans la voiture pour qu’elle puisse prendre ses photos, ou le côté fenêtre à l’hôtel et en bateau pour éviter les réflexions désagréables, ou encore la place avec la meilleure vue.

J’aime autant vous dire que pour être tranquille dans l’avion du retour, je me suis arrangée pour disparaître dans la foule au check in à l’aéroport de Hô-Chi-Minh-Ville. Bref on ne s’est pas dit au revoir et on ne s’est jamais revue. Tant mieux !! Elle m’a trop épuisée nerveusement.

Résultat des courses, covoyager c’est peut-être une solution pour les gens seuls, mais plus jamais je partirai en vacances à deux avec quelqu’un que je ne connais pas ! là je suis vaccinée !

Ah oui au fait, cette charmante personne se dit humble, et veut faire de l’humanitaire, mais surtout pas pour les enfants. Ben oui, c’est pénible les mômes, ça fait du bruit, ça se salit, ça bouge de partout… Bref comment dire ?

Visa Vietnam : Check !

Ah là là, ça y est le point le plus important de ma check list pour mes prochaines vacances est déjà réglé ! L’ambassade du Vietnam m’a retourné mon passeport avec le visa qui va bien pour pouvoir rentrer sur leur territoire !!! hiiiiiiii !

VisaVietnam

Ça a été hyper rapide, je l’ai obtenu en une dizaine de jours via la poste: envoi du passeport avec le chèque et le formulaire qui va bien en Recommandé AR pour l’aller, plus lettre en recommandé jointe pour le retour.
Et apparemment ça ne traine pas à l’ambassade, les courriers sont traités aussitôt ! ^^ Trop contente. En plus quand on leur demande un renseignement par mail, idem, le personnel répond dès réception. C’est très appréciable.

Et je vais où ? et bien de la baie d’Halong au delta du Mékong, en passant par les montagnes de Sapa, je vais découvrir le pays du nord au sud !

Et je pars quand ? Ben le 15 mars ! Je n’ai plus qu’à trépigner d’impatience jusque là  !

Ah au fait, attention, pour ceux qui veulent partir également: Pas de visa en ligne sur les sites qui proposent ce genre de service, c’est de l’arnaque. Le visa est à demander uniquement auprès de l’Ambassade du Vietnam à Paris. Epicétou !

4 jours pour découvrir Dublin et Belfast !

Ah là là qu’est-ce que j’aimerais retourner en Irlande ne serait-ce qu’un petit WE !

Alors quand je vois cette vidéo ça me fait rêver

J’y suis allée en 2007 avec mes potes vétérans de rugby et nous nous sommes régalés à Dublin.
Je referais bien le voyage comme les Frenchies de cette vidéo pour revoir Dublin la conviviale, et par la même occasion visiter Belfast la musicale que je ne connais pas. Le programme de cet automne sur le site Irlande-tourisme.com est tentant : Irlande, laissez-vous emporter !

Bon allez j’arrête de rêver, c’est pas encore pour cette année !

Cap sur Ford Boyard

Je ne pouvais aller à la Rochelle sans faire une sortie en mer. J’en serais repartie frustrée. Aussi à défaut de pouvoir monter à bord d’un magnifique voilier, je me suis offert la balade commentée autour du Ford Boyard entre l’île d’Oléron et l’île d’Aix

Du vieux port, il faut environ 40 minutes pour le rejoindre, la balade dure donc environ deux heures et demi.

Ford-Boyardcote-mer

Visite à pieds de la Rochelle

En photos un bref topo de tous les endroits que j’ai visité.. à pieds !

Le bassin des chalutiers avec sa passerelle grâce à laquelle on peut rapidement passer de l’espace Encan au Musée maritime.

Passerellebassin-des_chalutiers

La traversée des ponts pour rejoindre le vieux port…

ponts-vieux-port

Le vieux port, ses tours, ses phares, son horloge, la rue sur les murs…

vieux-port

Le lendemain je suis allée jeter un oeil au port des Minimes, où s’était déroulé le Grand Pavois juste avant mon arrivée. Et là des bateaux, encore des bateaux, sur l’eau et même en l’air…

port-des-minimes

Ce qui est bien à la Rochelle, c’est que tout est conçu pour circuler facilement à pieds ou à vélo, un vrai bonheur. J’ai fait plein de petites balades à mon rythme. En plus la ville est propre. Il ne me semble pas avoir vu de crottes de chien et de papier gras partout comme on en voit par ici. Même autour du Mac Do… Oui je le dis, dans le Sud, il fait peut-être plus chaud, mais on est de sacrés crados irrespectueux de l’environnement ! D’ailleurs en revenant ce qui m’a le plus frappée, c’est de devoir slalomer entre les crottes et les saletés avec ma petite valise à roulettes…

En parlant de patrimoine

A la Rochelle, sur les quais du Bassin des Chalutiers que j’ai allègrement arpenté, se trouve l’un des premiers musées à flot de France. On peut notamment visiter le France 1 l’ancienne Frégate météorologique, et l’Angoumois, chalutier de pêche arrière construit en 1969.

patrimoine

Mais mon planning chargé ne m’a pas laissé assez de temps pour monter à bord. La prochaine fois surement !

De la fenêtre de ma chambre d’hôtel…

… je voyais ça :

de-ma-fenetre

J’aurais pu tomber pire ! moi qui ai un faible pour les chantiers maritimes et les bateaux à voile… Bref je ne me suis pas lassée de traverser en long en large et en travers les quais du bassin des chalutiers pour admirer bateaux en réparation et patrimoine …

Y avait de ces bateaux ! impressionnant vue d’en bas !

restauratione1restauration2

Celui là a pris un coup de chaud par contre…

bateau-brule

Souvenirs de Cyclades

C’est la faute de Denis, c’est lui qui m’a remis ses souvenirs de Cyclades en tête. Que dire de plus, il suffit de lire chez lui « arrivée à Athènes » et « Ile de Paros« , parce que j’ai vécu exactement la même chose en juillet 1995. 🙂

C’était mes dernières grandes vacances, je suis partie avec un pote, avec pour tout bagage un petit sac à dos et pas grand chose en poche. Nous avons pris le ferry, couché chez l’habitant, passé 1 jour ici, 3 jours là, en fonction de notre bon plaisir et des endroits qui nous plaisaient. Paros, Mikonos, Naxos, Amorgos, Ios… Santorin… dont voilà deux photos de l’époque que j’ai scannées… souvenirs de merveilleux endroits inoubliables.

santorin-1santorin-2

Dis donc Denis, on ne se serait pas croisés là bas ? une jolie brune au teint mat avec de longs cheveux bruns au milieu du dos, qui dansait comme une déesse, ça ne te rappelle rien ?
Ben quoi ? J’ai pas toujours été heuuuu…. hein ? bon ! 😉