Archives du mot-clé musique

J’ai vu Texas et Simple Minds aux arènes ! yeaaah !

J’ai passé une soirée mémorable que celle de dimanche dernier aux Arènes de Nîmes.
J’avais loupé Sharleen à Montpellier, je ne pouvais pas la louper à l’occasion du festival de Nîmes (oui je suis fan !). Aussi j’ai pris mon billet le 23 décembre 2017 pour le 17 juin 2018. Bref je me suis offerte un chouette cadeau de Noël, 2 concerts en un.

Jim KerrLa soirée a commencé avant la tombée de la nuit par Simple Minds avec un Jim Kerr en super forme.

Quel son ! ça pétait bien ! La nana à la batterie wow !

J’avais une petite crainte de ne pas supporter car hyperacousique et j’avais amené mes protections d’oreilles Alvis, mais je ne les ai même pas sorties. Dans les arènes c’est top pour ça. J’ai pu me concentrer à fond sur la musique, faire ma fofolle, chanter, danser.

Don’t you forget about me, don’t don’t don’t…. hé hé hé hé houuuuuuu ! Flash back vers les années 80.

oznor

Et ensuite, ouaiiiiis ! Sharleen ! Sharleen !

Sharleen Spiteri
Photo Colette Duval

J’avoue que j’ai eu ma larmichette d’émotion quand elle est apparue sur scène tellement j’étais contente d’être là.


Elle a mis une ambiance de feu. Y a pas, elle est vraiment généreuse avec son public. Elle a enchaîné une pluie de tubes et communiqué avec nous, c’était génial !
Il y en a eu des « Sharleeeen I love you » un peu partout dans les arènes, et ne venant pas que des hommes 😉 !

J’ai vraiment vraiment passé une soirée de folie, déchaînée et des étoiles plein les yeux !

Publicités

Tout doit changer …

… rien n’est immuable !

everything must change
tout doit changer
nothing stays the same
rien n’est immuable

everyone will change
Tout le monde change
no one, no one stays the same
Personne, personne ne reste le même

the young become the old
les jeunes deviennent  vieux
and mysteries do unfold
et les mystères se dévoilent
for that’s the way of time
car c’est le chemin du temps
no one, and nothing goes unchanged
personne, et rien ne restent inchangés

there are not many things in life one can be sure of
il n’y a pas beaucoup de choses dans la vie dont on peut être sure
except rain comes from the clouds
sauf que la pluie vient des nuages
sun lights up the sky
que le soleil illumine le ciel
hummingbirds fly
que les colibris volent

winter turns to spring
l’hiver se transforme en printemps
a wounded heart will heal
un cœur blessé va guérir
oh but never much too soon
oh mais jamais trop tôt
no one, and nothing goes unchanged
personne, et rien ne restent inchangés

…..

everything must change
tout doit changer

La musique du jour de mes funérailles

Tout va bien,  je suis de « bonne humeur », j’arrive pas à dormir comme dab,  et pour la énième fois j’écoute en boucle « little girl blue » de Janis Joplin. Donc du coup je pense que le minimum serait de passer ce morceau le jour de mes funérailles hein ! Il est déjà n fois sur mon blog….

De quoi ! ça vous gêne que je parle de la zique de ce jour là . Ben pas moi !

D’ailleurs dans la foulée, ou dans le désordre, j’aimerais bien aussi « I Can’t Give Everything Away » de David Bowie,

et tant qu’on y est pourquoi pas rajouter  « If God will send his angel » de U2. J’ai vu le film la cité des anges,  j’ai un peu (beaucoup) larmoyé devant, et j’ai bien aimé la musique du film, dont ce morceau.

Et « Wild horses » des Rolling Stones peut-être aussi …

Et pour finir, au moment où on m’emmène dans la salle de crémation, je vois bien « The end » des Doors ….

ou mieux « Always look on the bright side of life » des Monty Python haha !

Voili, voilou ! Bon je peux changer d’avis d’ici là, à priori j’ai encore le temps…. ou pas ! Mais ça correspond bien à mon humeur du moment. Youp à boum !

RIP George !

Everything she wants, ce morceau a marqué des années difficiles de ma vie, tumultueuses, violentes, suicidaires, loin de tout soutien, seule avec mes deux enfants encore si petits… L’époque Mantes la Ville, l’époque no future, la fin des années 80…
Wham! n’était pas particulièrement ma tasse de thé mais des potes chez qui je me réfugiais l’écoutaient en boucle.

Et puis il y avait ce slow qui me faisait monter les larmes…

RIP Georgios Kyriacos Panayiotou ! ton décès me ramène à un bien triste passé heureusement effacé.

Merde une crise cardiaque à 53 ans, ça fait jeune quand même ! Encore un qui ne passera pas la soixantaine…

Tout va bien, sèche tes larmes !

Parfois j’ai des chutes de moral et j’ai envie de pleurer tellement je suis seule.

Quand ces coups de cafard arrivent, comme aujourd’hui après le vide qui a entouré mon anniversaire,  et bien je pense à ceux qui n’ont vraiment plus rien, qui dorment dans la rue. Je pense au sort des Yézidis et aux femmes mises en esclavage. Je pense à la détresse de tous ceux qui ont du fuir la guerre et qui doivent en plus affronter les haineux confortablement installés dans leur canapé…
Bref je pense à tout ça, et je me ressaisis.

C’est tellement affreux toutce que ces gens vivent, j’ai presque honte de mes coups de blues. En comparaison tout va bien pour moi. J’ai juste un énorme manque affectif.

Oui sèche tes larmes fillette et invente toi des aventures, tout va bien! 

Journée Guimauve #valentineday

Everybody Loves Somebody
Dean Martin

Everybody loves somebody sometime
Everybody falls in love somehow
Something in your kiss just told me
That sometime is now

Everybody finds somebody someplace
There’s no telling whre love may appear
Something in my heart keeps saying
My someplace is here

If I had it in my power
I’d arrange for every girl to have your charms
Then every minute, every hour
Everybody would find what I found in your arms

Everybody loves somebody sometime
And though my dreams were overdue
Your love made it all worth waiting
For someone like you

If I had it in my power
I’d arrange for every girl to have your charms
Then every minute, every hour
Everybody would find what I found in your arms

Everybody loves somebody sometime
And though my dreams were overdue
Your love made it all worth waiting
For someone like you

Quand Johnny me rappelle Nick Cave

C’est systématique, chaque fois que j’entends la dernière de Johnny, « De l’amuuur »,  je pense à Red Right Hand de Nick Cave & The Bad Seeds :

Bien sûr, les deux morceaux n’ont a priori rien à voir, celui de Johnny n’est pas une reprise et le rythme est plus rapide, mais quand même, si on le ralentit, il y a des passages musicaux qui me font vraiment penser à Red Right Hand. Bref il y a une influence évidente.

De toute façon Johnny a prévenu, son album prend ses racines dans la musique américaine à la Johnny Cash, le blues, la country et le rockabilly, comme les albums de Nick Cave.  Alors forcément certains morceaux peuvent en rappeler d’autres qui ont cette même influence musicale.

Bon, ça m’écorche,  mais je vous mets quand même le morceau de Johnny , « De l’amuuur ».

J’avoue Johnny ça n’a jamais été mon truc, suis vraiment pas fan. Et question blues, rockabilly, je préfère les originaux.

PS: une pensée amicale à l’ami Resse qui m’a aidée à mettre un titre sur le morceau dont l’air me trottait dans la tête.