Archives du mot-clé balade

Le Mont Saint-Clair par l’escalier #Sète

Ca c’est l’exploit du jour. Aujourd’hui avec ma copine Val, on s’est fait le Mont Saint-Clair à pieds en passant par le chemin du Mas Rousson. Ce chemin est tout simplement un escalier abrupt qui mène presque directement en haut du Mont Saint-Clair. C’est  le plus dur des escaliers du Mont Saint-Clair.

Nous sommes donc parties du Lycée Joliot-Curie  direction le Lycée Paul Valéry où se trouve le bas des escaliers  en passant par la promenade de la Corniche et le Môle.
Bon avant d’attaquer la montée, nous nous sommes quand même fait un petit resto histoire de prendre des forces. Faut pas déconner !
Une fois rassasiées, nous avons courageusement attaqué la grimpette des 389 marches qui nous mènent au sommet.

Magnifique la vue isn’t it ?

Bien sûr nous avons fait une petite halte au sommet pour admirer le panorama.

Et pour la descente de l’autre côté, nous sommes passées par les petites rues.

La balade représente environ 9 km.

Entre les escaliers, et la descente un peu raide à certains endroits, c’était physique, mais ça valait le coup ! L’année dernière nous n’avions pas la santé pour  faire une telle balade. Aujourd’hui, plus en forme, nous avons tenté le coup et nous avons bien fait, nous sommes arrivées au bout, très fières de nous !

M’aérer

Suis pas encore au max de ma forme, mais après 11 jours de confinement dans l’appart pour cause de tout maladou, il était temps que je puisse m’aérer un peu.

Allez hop ! Un petit tour chez ma coiffeuse préférée pour me refaire une beauté ; et zou ! un petit tour par la crique et les plages du Lazaret et de la corniche pour me refaire une santé … Rien de tel pour me remettre le moral au beau fixe comme le temps !

Et l’occasion de prendre quelques photos …





IMG_20200211_154707

Noël à Montpellier

Les Noëls se suivent et ne se ressemblent pas. L’année dernière, malade, j’ai fait un tête à tête avec moi même, et cette année, al contrario en pleine forme, j’ai passé un super Noël à Montpellier avec des potes !

J’ai fait un petit tour en centre ville avant pour voir  l’éternelle mappe monde,  la toute nouvelle grande roue, et les illuminations.

J’ai voulu faire un tour aux hivernales,  mais trop tard, à 18h pétante, le village de Noël a fermé, et tout le monde a été prié de quitter les lieux rapidos. Loupés donc les chalets et le vin chaud !

Pas grave, Noël cette année a été  super, deux jours de régalade en très bonne compagnie !

Merci les amis, j’vous kiffe ! Joyeux Noël !

Grosse mer et lumière

Comme la mer était mauvaise, pas de longe côte aujourd’hui. Alors à défaut de pouvoir aller dans l’eau, je me suis baladée au bord de l’eau jusqu’au coucher du soleil.

J’aime bien ces périodes d’épisodes méditerranéens quand la mer est bien grosse. Et après la pluie de la nuit dernière, la lumière est encore plus belle.

La plage de la corniche

Sur le chemin de la plage du Lazaret

Le  coup de mer a recraché des milliers de méduses sur les plages, impressionnant !

Je continue vers la crique de la vigie …

Bien rester sur le chemin …

La mer est grosse !

A la crique de la vigie la plage a disparu et les vagues lèchent le haut de la falaise.

Le soleil se cache et il commence à faire frais,  il est temps de prendre le chemin du retour …

Coup de mer

Gros épisode méditerranéen aujourd’hui dans l’Hérault, normal, orages,  montée des eaux, inondations, coup de mer, risques de submersion marine,  en automne  c’est de saison. Et chacun s’y  prépare sans savoir à l’avance quel coin  va s’en prendre le plus sur la tête. Ça change tous les ans …

Heureusement ça ne dure pas, et dès qu’il y a une accalmie, que le ciel arrête de nous tomber sur la tête, que l’eau  dégage les rues,

et que les canaux redescendent dans leur lit …

c’est le moment de descendre en bord de mer pour l’admirer dans tous ses états avant qu’elle ne se calme.

Et oui j’adore la voir quand elle est démontée. C’est magique !

Mais, mais mais, où est passée la plage du lido ?
Et hop ! submergé le phare du port des quilles !
La plage de la Corniche est elle aussi submergée …
Les vagues passent les digues et grignotent la plage du Lazaret

Bon à Sète on n’a pas à se plaindre. Dans les terres c’est quand même bien pire. Heureusement les gens sont solidaires dans les endroits les plus inondés.