Archives du mot-clé informatique

Mes premières fois dans l’informatique, les TIC, etc

J’ai découvert une chaîne version geek bien sympa chez Encre de Lune. Il s’agit de répondre à un petit questionnaire sur nos premières fois dans ce merveilleux monde des TIC. Il a été lancé par Mange ta main en janvier. ça date un peu mais on peut toujours jouer.

Pas si évident que ça de me rappeler certaines premières fois car elles sont bien loin. Mais j’ai quand même fait l’effort, et que de souvenirs ! Voilà donc ce petit questionnaire complété de mes tranches de vie.

1/ Ta première requête Google, tu t’en rappelles ? (ou n’importe quel autre moteur)

Bon alors déjà, ce n’était pas encore Google. Et je ne me souviens pas de la toute première requête, mais par contre je me souviens avoir fait des recherches pour mon frère pendant la guerre en Yougoslavie, notamment pour essayer de savoir ce qu’étaient devenus les enfants de Mostar (Bosnie-Herzégovine) après les très gros affrontements de l’époque… En effet plus personne n’avait de nouvelles, et comme plusieurs familles parrainaient des enfants, beaucoup étaient très inquiets. C’était fin 93 ! le navigateur devait être NCSA Mosaic.

Avant ça, j’ai aussi fait des recherches sur des traductions de langage mésopotamien (signes cunéiformes). J’arrivais carrément dans les bases de données universitaires…

2/ Ta première adresse e-mail, honteuse ?

J’ai eu de multiples adresses e-mail avec mon nom, mon surnom etc… mais jamais de honteuse.

Ma toute première adresse a bien sûr été celle de mon boulot utilisée en Intranet avec les Etats-Unis. Ensuite j’ai créé des adresses externes sur hotmail en 96/97, msn hotmail en 98, et j’ai également ouvert un compte chez club-internet qui tournait depuis 95 à peu près.

3/ Ton premier blog/site web : avec quoi tu l’as fait, de quoi il parlait ?

Alors là je m’en souviens comme si c’était hier, et c’est moa qui l’ai fait ! Il s’agit du site vitrine de l’entreprise où je travaillais à cette époque.  J’ai réalisé la version française du site américain. On avait Frontpage, mais je tapais déjà dans le code pour faire propre et commenté. Il était en HTML avec un peu de Javascript, dont c’était le début. C’était en 96/97.

Ensuite en 99 comme j’avais un espace chez Club Internet, je me suis créé plusieurs sites perso, sur la savoie, sur les chats, un site CV également…

Et en 2005 , j’ai changé d’hébergeur, j’ai téléchargé Dotclear, lu la doc, et en avant, je me suis monté mon premier blog. Quelques années plus tard, je l’ai migré sous WordPress, histoire d’avoir l’expérience des 2 CMS.

ah oui j’ai failli oublier ! Ma première page web je l’ai conçue en 1995. C’était un glossaire technique alphabétique en html, chiadé le truc.

4/ La première communauté que tu as fréquenté…. ?

Je ne me souviens plus très bien. Peut-être une communauté de sites savoyards sur je ne sais plus quel site. Le principe était de regrouper des thématiques en anneaux. Il y avait donc l’anneau des sites savoyards. C’était en 99.

5/ Le truc le plus honteux que tu as pu faire ou penser en informatique quand t’y connaissais rien ?

Avant de plonger dans les conf réseaux (Internet), et ensuite dans le Web, je travaillais dans l’informatique, pour de vrai.  ça date du début des années 80. Et avant, dans les années 70, on ne parlait même pas informatique. Alors non pas de trucs honteux.

6/ Le premier truc sur lequel tu as trollé dans ta vie ?

aucune idée, je sèche.

7/ Le premier vrai truc sur lequel tu as geeké, c’était quoi ? Web, logiciel, jeux-vidéo ?

C’était en 84. J’étais analyste programmeur, et j’ai développé un didacticiel de conjugaison pour le salon Educatec en BAL (Business Application Language) sous Prologue (l’un des premiers systèmes d’exploitation multi-utilisateurs).

Un truc du genre tu complètes la phrase par le verbe. Si c’est bon, t’as un bonhomme content, si c’est pas bon t’as un bonhomme pas content.  Je ne me souviens plus très bien. Mais c’est moa qui l’ai fait ! 😉 et en plus Le ministre de l’éducation nationale de l’époque, Chevènement pour ne pas le nommer, est venu voir le logiciel sur le stand… trop fière la gonzesse.

A part ça je développais d’autres trucs, mais c’était confidentiel défense… ben oui !

8/ Le premier gros plantage de ton Windows, tu t’en rappelles ? Douloureux ?

Heu non, pas vraiment. Mais si plantage il y avait c’était avec Windows 3.0  début des années 90 du temps où je pluggais des cartes d’émulations 5250/3270 dans les PC. Il fallait à chaque fois réserver dans le système des plages d’adresses mémoire pour les cartes afin qu’elles cohabitent avec le reste. Et si c’était pas fait, tout plantait.

9/ Un choix ou une activité geek que tu regrettes d’avoir fait/commencé ?

Oh non, aucun regret. J’aimais trop ça. Et en plus je travaillais avec plein de mecs. On échangeait nos connaissances. pfff que de bons souvenirs, trop bien !

10/ Ton meilleur souvenir devant un ordi… et bien sûr le pire !

Le pire des trucs qui m’est arrivé, c’est justement en 84, lors de mon développement pour Educatec. Un crétin a fait tombé de l’eau sur mon PC et pchiiiit catastrophe, le truc a mouru !

J’ai du rattraper de nuit des heures de boulot… et je vous raconte pas le stress pour que tout soit fini à temps !

Sinon pour le reste tout se passe bien. je n’ai jamais eu de problèmes avec mes PC. Nickel !

 

Voilà donc ce qu’était ma vie de « geek » ! 😉 🙂

Si quelqu’un veut également se lancer dans ce questionnaire, n’oubliez pas de faire un lien vers son initiateur : Mange ta main.

Publicités

Retenue pour la formation perfectionnement développement langages Web en 2010

En voilà une bonne nouvelle, les tests que j’ai passés courant novembre pour accéder à la formation perfectionnement développement langages nouvelles technologies ont été positifs ; l’entretien qui a suivi également. Et me voilà donc retenue pour suivre la formation proposée par IPS à partir de Janvier 2010.

Après un intermède dans la mise en œuvre technique d’interconnexions de réseaux, le marketing et la communication interactive, c’est en quelque sorte un retour à mes premières amours, puisque j’ai débuté ma carrière dans l’informatique en tant qu’analyste programmeur au début des années 80. Je vais donc passer des langages de gestion aux langages objets pour travailler dans l’environnement qui me passionne : les technologies Web.

Grâce à cette formation je vais enfin combler les petites lacunes en langages qui me bloquent pour postuler à des fonctions de Webmaster développeur à part entière.
J’ai déjà mis le nez dans le Java, javascript et les bases de données sql et oracle lors d’une première formation de webmaster en 2001, mais comme je n’ai pas pratiqué, c’est un peu loin. L’organisation modulaire de la formation d’IPS m’apportera donc une très bonne remise à niveau :

  • Merise 1 et 2, algorithme, mise à niveau Langage, UML, architecture des applications WEB
  • Développement WEB Client / Serveur (JavaScript, CSS2, PHP 5.2 objet, modèle MVC)
  • Bases de données, Langage SQL et SQL avancé
  • Environnement Web Linux
  • Développement d’applications Windows

Avec mon package de Webmaster éditorial, mon profil sera dorénavant complet pour assurer la conception et la réalisation de sites Web.

Si avec ça je ne trouve pas un boulot… Mais déjà dans un premier temps je recherche un stage en entreprise de développeur Web pour avril 2010. Alors avis !

La souris a officiellement quarante ans !

La première démonstration publique en ligne d’un environnement graphique avec des fenêtres manipulables à l’aide d’une souris a eu lieu le 9 décembre1968 à San Francisco lors de la conférence sur les ordinateurs (Fall Joint Computer Conference).

Douglas Engelbart, l’heureux papa de la bébête, a présenté ce jour là le fruit de ses recherches connecté par liaison téléphonique à ses associés dans son laboratoire.

J’avais écrit un billet à ce propos, en février 2007 : Le papa du mulot

Ça ne nous rajeunit pas tout ça !

Un peu de ménage après Vista SP1

J’ai upgradé mon Tosh. avec le SP1 de Vista. Mon biniou fonctionne très bien et je n’ai pas de motif à râler contre Micromou pour une fois. Ben oui comparativement aux précédentes versions de vindoz, celle-ci est quand même vachement plus stable. Pour mémoire XP à sa sortie, c’était une cata, et les autres versions, pfuuuu… une calamité, plantage sur plantage. Bref, c’est pas une légère lenteur lors de la mise hors tension qui va me décourager, j’ai connu pire chez M$.

Ceci étant dit l’installation du SP1 a mis de côté tous les fichiers obsolètes en cas de nécessité de retour en arrière. Et comme je ne veux pas revenir en arrière, que ça marche ou pas je vais toujours de l’avant, il n’y a aucune raison que je garde de vieux machins qui ne servent à rien sur ma bécane. Et le truc pour virer tout ça pour récupérer environ 800 Mo c’est la commande Vsp1cln.exe (Vista SP1 Clean up).

Alors zou, un p »tit appel de la fonction « exécuter » par les touches “Windows »+ « R”, je tape Vsp1cln.exe, et réponds « O » au message…

vistasp1

Et voilà, le ménage est fait. SP1 est définitivement installé, plus moyen de revenir en arrière. Et comme je l’ai déjà dit, je m’en fiche.

Pour ceux qui vont hurler et me dire que Vista c’est de la merde et que Ubuntu, c’est mieux, c’est gratuit, etc… A défaut d’être une Linuxienne, j’utilise tout plein de logiciels libres sur mon biniou. Et puis d’abord chacun fait ce qu’il veut dans sa maison. Ah mais ! Et puis j’aime pô les intégristes.

Ca maaaaaarche !

Ca y est, je suis de nouveau connectée à la maison, Wifi et tout et tout. 🙂 J’ai cumulé changement de PC et dégroupage et ça gazouille au poil. J’ai récupéré tout mon environnement sans aucun problème. Bref, mon nouveau compagnon est vraiment parfait, d’ailleurs je l’ai appelé comme ça, héhé. 😉

Ravie je suis et après avoir fait mumuse toute la soirée avec mon nouveau jouet, maintenant au lit je vais.

Toujours pas de connexion

Ceux qui m’ont envoyé des bons plans rugbystiques par mail pour ce week-end, surtout pour vendredi soir… sachez que je les ai tous loupé puisque je n’ai toujours pas de connexion à la maison et que je n’ai eu l’info que ce matin en consultant ma BAL. En sachant que je ne sors pas beaucoup de chez moi, c’est quand même un peu con. :-/

Ceci dit je rappelle que jai toujours un mobile sur lequel je suis joignable 24h sur 24 ! Enfin maintenant c’est trop tard.

Heureusement que j’ai passé un très bon samedi, sinon j’aurais été bonne pour un coup de déprime… Enfin je l’ai quand même un peu en travers, si je peux m’exprimer ainsi.

PS:
J’ai bien reçu mon petit paquet de Buzzparadise… un billet est à venir dès que j’ai récupéré ma connexion.

Un nouveau PC… Et si vous m’aidiez à choisir ?

Après mures réflexions, comme il faut que je gonfle mon PC, upgrade la version de ports USB, les pilotes de la carte graphique, plug une carte réseau, etc… Je me suis décidée à faire un petit crédit pour changer de compagnon… Pôve vieux, ça me fend le coeur, mais c’est nécessaire.

Je vais uniquement garder les périphériques : écran HP 19 » neuf, imprimante HP récente, disque dur Western Digital externe 500Go neuf aussi, enceintes et caisson de basse Altec Lansing récents, scanner vieux comme le PC mais bon…

La chose étant intégrée dans un tiroir de ma petite tête, me reste à choisir la bête. Et c’est là que ça se corse parce que je suis paumée complet devant toutes les possibilités. Je vais opter pour un portable certes, mais lequel ? pfouuuu… Plus je surf et plus je me noie. Rien que chez topachat, je ne sais pas où donner de la tête. Et puis le site spécial gonzesse « mon compagnon parfait« , ne me convient pas du tout.

Je sollicite donc vos conseils, à vous là, utilisateurs, buzzers et autres testeurs qui avez du matos qui vous passe dans les mains. Ce serait sympa que vous me donniez des pistes et je vous remercie d’avance de votre aide. .

Pas de Mac, parce que je veux continuer à pouvoir utiliser le logiciel Sonic Stage avec mon NW-A805, et puis c’est pas ma tasse de thé non plus. On ne se débarrasse pas de 25 ans d’habitudes comme ça. Oui oui j’ai bien dit 25 ans. Pour le reste je ne suis pas raciste, du moment que je peux continuer à utiliser mes outils multimédia, visionner des DVD, écouter mes mp3, communiquer avec le monde de n’importe où, et surtout brancher et installer ce que je veux (firefox, thunderbird, openoffice, etc…). Ceci dit je préfère quand même les éditions Pro aux éditions familiales d’Operating System, c’est ce que j’ai toujours eu.

Voilà voilà, alors que choisir ? Des idées ?

Mon compagnon parfait

Pour me plaire il doit être puissant et généreux… ah non plutôt cultivé et bienveillant, oui mais aussi charmant… oh mince je ne sais plus… et pourquoi pas artiste et polyvalent…. Et puis avec lui je voudrais me sentir à la fois plus forte, plus performante mais aussi libre et bien dans ma peau, tout en restant indépendante et aventurière…
Mon dieu, ça y est je suis perdue, j’ai pleins de possibilités, allez je recommence… puissant, polyvalent, en osmose avec le monde… Bon ça donne quoi ça ?
Les valeurs qui vous font vibrer, l’intelligence. Vouiiiiii. Femme de coeur, vous êtes attentive aux autres, vous apprenez à les écouter, à déchiffrer ce qui se cache sous les apparences. Ce qui vous anime et sait vous émouvoir c’est la beauté intérieure. J’adore qu’on me parle comme ça. Bon alors et après ? Cinq ! Mince alors ! Pas simple de choisir entre cinq….. PC Portables.

Haha je vous ai bien eu hein ? je n’étais pas en train de choisir entre cinq mecs sur un site de rencontres quelconque mais bien entre cinq PC portables avec Intel centrino Duo inside.

Et oui Intel a décidé de nous courtiser sur le Web, nous les femmes. Une campagne, un site, et à coup de devinettes et de quizz, notre « compagnon parfait » finit toujours par être le microprocesseur.
Mais moi il y a longtemps que je le savais. « Invisible, et pourtant essentiel pour moi », « rikiki mais très intelligent »… hein ? c’est qui ? gnark, gnark gnark !

INtel inside

Ceci dit, Il y a tellement de choix, HP, Sony, Toshiba, Acer… qu’on ne sait plus quoi choisir. Et après tout je suis très bien avec mon vieux pépère, c’est lui mon compagnon parfait.

Le zonbu, la renaissance du « Network Computer »

Le Network Computing, modèle informatique orienté serveur, est né il y a plus de dix ans, mais le marché n’était pas prêt et beaucoup de boîtes ont mangé leur chemise, dont malheureusement celle où je travaillais à l’époque…

zonbu_overviewAujourd’hui, Zonbu, start-up de la Silicon Valley fondée par deux français, Grégoire Gentil et Alain Rossmann, remet le concept du Network Computer au goût du jours avec son PC éponyme.
Hier de la taille d’une pizza box, aujourd’hui d’un livre de poche, ce client léger, sans ventilateur ni disque dur, se met en route à partir d’une carte compact flash de 4 Go embarquée. La machie en elle-même, vendue 99$, n’a pas beaucoup d’intérêt si on l’achète seule, puisque tout se passe, selon le concept du Network Computing, sur le serveur distant. Alors pour pouvoir accéder aux applications et sauvegarder les données, Zonbu propose un service clé en main pour un coût mensuel de 12.95$ comprenant : gestion du système, 25 go de stockage, mise à jour des applications, sauvegarde des données, support illimité. Et bien sûr pour s’abonner il faut posséder une connexion haut débit classique. Sans oublier qu’il faut rajouter écran clavier souris, ça peut servir…
Et si 25 Go ne suffisent pas, un abonnement à 19,95$ est proposé pour100 Go.

Bon alors la carte embarquée, qu’est-ce qu’il y a dedans ?

Le système d’exploitation, un noyau Linux, et les logiciels, soit le meilleur de l’Open Source : Firefox, la suite open office, des applis multimedia, e-mail application calendar, skype, instant messenger, des appli. peer to peer, des jeux. 20 applications absolument pas dépaysantes pour ceux qui sont accrocs du look Windows de chez Micromou.
Et tout ça n’occupe que 500 Mo, les 3 Go et plus restant étant dédiés au cache des fichiers qui vont être synchronisés avec le serveur pour être sauvegardés. En effet seuls les fichiers utilisés sont sur la carte.

Les avantages du truc, c’est comme autrefois :

  • silencieux
  • économie d’énergie
  • économie d’électricité
  • moins de risque de virus grâce au système Linux
  • simplification des mises à jour

L’inconvénient est qu’on est encore « emmerdé » par les câbles, pas de Wi-fi. On ne peut donc pas disposer de son propre univers Internet partout aussi facilement que ça…

Le marché c’est la maison, le 2ème PC, les start up, les PME qui ne veulent pas gérer leurs systèmes.

Ma réflexion personnelle : Mais bon dieu ! qu’est ce qu’on a foutu pendant 10 ans ? quelle perte de temps et de compétences ! Et en plus est-ce que ça va prendre cette fois ? même pas sûr.

Cadeau pour mon Personal Compagnon

ddexterneCa y est, j’ai enfin soulagé mon vieux Personal Compagnon. Après maints réflexions du style : j’en ai marre, je suis ras la gueule, au bord de l’indigestion, prêt à gerber, fais kèkechose ou je te quitte ! J’ai fini par aller au magasin qui va bien, mes petites économies en poche, pour lui offrir à ce fidèle compagnon, la promo du mois : un disque dur externe de 500 Go.

Ben du coup, l’est tout content l’animal ! I Bien allégé, bien nettoyé, il en frétille de bonheur, le pépère. Rechigne même plus aux multi-tâches que je lui demande… Après le lifting de Noël dernier, l’écran 19″ offert par mes petits, il est reparti comme en 14… Brave bête !

Et maintenant à fond les photos ! J’ai de quoi stocker….