Archives du mot-clé anniversaire

15 ans de tiroirs de ma tête !

Oh pétard ! je viens de réaliser que mon blog a 15 ans ce mois ci !

15 ans qu’il me sert d’exutoire ! Bon sang il s’en est passé des choses  pendant toutes ces années.

Tranches de taf, chômage et quinquas, retraite enfin ; des hauts, des bas, du très bas ; des coups de gueule, des joies, des peines, des confidences, des moments de grande dépression ; des photos, des balades ;  ce blog c’est 15 ans du vrac de ma vie de Montpellier à Sète.

« Les tiroirs de ma tête » sont devenus ma mémoire. J’avoue je la perds un peu. Aussi mes billets restent le témoignage d’un passé pas si lointain que j’ai quasiment oublié. Quand j’en relis certains, ma vie a tellement changé que je suis  toute étonnée d’avoir fini par surmonter toute seule certaines étapes bien compliquées. Hou là là j’ai écrit et vécu ça moi ! Et oui ma vieille !

En tous les cas,  je suis encore là, et il est évident que je vais mieux, beaucoup mieux. Comme le bon vin, je m’améliore avec l’âge …  où je m’améliore avec le vin 😉

Le plus est que mes blogopotes de la première heure toujours fidèles sont devenus des  blogami(e)s. On communique maintenant par d’autres biais.

Il est vrai qu’il ne reste plus grand monde qui passe par là. J’ai perdu de vue certains visiteurs que j’aimais bien, dommage. Ainsi va la blogosphère !

Qu’importe, je continue le journal de ma vie, à l’ancienne. Et puis comme je l’ai toujours dit, mon blog reste mon exutoire et le restera jusqu’au bout de ma vie. Alors à dans 15 ans peut-être !

Il y a un an… et depuis …

Il y a un an, jour de la dernière signature,  je posais mes premiers sacs dans un appartement à Sète, mon appart !

J’ai déménagé le reste de mes affaires 2 jours plus tard le 14, pour quitter définitivement Montpellier en laissant toutes les ondes négatives derrière moi.

Et alors depuis, heureuse ?

Oui heureuse ! Je me suis arrangée un petit nid douillet à mon image, et je fais mon trou doucement mais sûrement.

Je me suis trouvée des activités qui me correspondent, piscine et longe côte.

J’ai fait de nouvelles connaissances sympathiques.

Viennent me voir toutes personnes bienveillantes qui m’aiment et m’apprécient. Ma porte et ma chambre d’ami leur sont ouverts.

Et bien sûr, pas de place  chez moi pour les jaloux et les faiseurs d’histoires. J’ai arrêté d’aller vers ceux qui ne sont pas prêts à m’aimer.  J’ai arrêté de tendre des perches inutiles et de me taper la tête contre des murs.  J’ai arrêté de m’excuser alors que je n’ai rien à me reprocher. J’ai arrêté de me rabaisser.  J’ai arrêté de subir la négativité de certains. Je laisse  dorénavant de côté ceux qui n’expriment que violence à mon égard et ceux qui m’ont exclue, blessée, oubliée…

Plus de souffrance inutile, je garde mon énergie pour me construire une petite vie tranquille et sereine avec un entourage en harmonie avec ma personnalité.  Il était temps !

Et depuis je vais mieux, beaucoup mieux !

62 ans

Mais quelle année particulière que celle que je viens de passer depuis le jour de mes 61 ans où je me suis offerte un tête à tête avec moi-même au resto ! que d’événements, que de choses de la vie !

Après une fin d’année 2017 tristounette remplie de brouilles intestines familiales :
Janvier, ma mère  entre en maison de retraite ;
Février, elle décède
suit le début du vidage de sa maison que je fais quasi seule, avec des découvertes loin d’être agréables me concernant.
Mars, une grosse période de désespoir et l’envie d’en finir m’envahit.
Avril,  je bascule en fin de droits de chômage et c’est la fin de mes indemnités me mettant dans une situation critique. Me reste que l’ASS.
Avril toujours, arrive dans ma vie un nouveau compagnon félin abandonné par ses précédents humains.
Mai, enfin j’ai le feu vert de la caisse de retraite pour faire ma demande et mettre à jour mon dossier.
Juillet, je termine le vidage de la maison de ma mère, et  par la même occasion j’élimine de ma vie « une » vautour.
Septembre, le 11, c’est la clôture de la vente de la maison et  par la même occasion de la succession.
Dans la foulée, n’ayant plus de revenus depuis avril, je fais le choix de ne pas dilapider cet héritage et de l’investir dans un logement pour m’assurer un toit sur la tête.
Un coup de cœur rapide suit sur un appartement à Sète, offre acceptée le 24 dans mon budget, compromis signé le 28.

Seule pour être seule pourquoi pas à Sète.

De toute façon je suis fatiguée de Montpellier et rien ne m’y retient,  beaucoup de moments de solitude et peu de soutien. Chacun a ses propres problèmes, ses activités, ses soucis de santé, ses vacances, l’été a été long, très long… C’est la vie !

Octobre, je suis malade, très fatiguée, mon corps lâche, mais je fais du tri, je vends, je donne, je jette pour partir légère. Après avoir vidé la maison de ma mère c’est au tour de mon appart…

Et me voilà le jour de mes 62 ans au milieu de mon bordel et  de mes premiers cartons éparses.

La signature de l’acte de vente et le déménagement sont fixés pour début décembre.

Me reste à espérer que ma retraite prévue pour le 1er novembre se débloque avant 2019 pour que je ne me retrouve pas encore trop longtemps sans revenus.

En tous les cas une nouvelle aventure commence !

62 ans ! En fait il aura fallu que je patiente 62 ans pour enfin avoir un réel espoir que le ciel se dégage devant moi. Il n’est jamais trop tard.

Vivement 2019 !

Méchoui

Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà été invitée dans ma vie à un tel méchoui ! Ah si, la dernière fois c’était il y a 10 ans à Aniane, mais je crois que celui-ci dépasse largement le précédent pour l’ambiance puisqu’entre amis. Aussi je les remercie vivement de m’avoir invitée à cette fête d’anniversaires. Une série de dizaines, 20, 40 et 50,  l’occasion de réunir plusieurs générations autour de 2 magnifiques agneaux et pas que… pour marquer le coup.

Remarquez le plat posé au sol, et bien c’est pour récupérer le jus de cuisson pour ensuite…..

… cuisiner une brasoucade avec ! et oui ! et bon sang que c’est bon, un régal ! Je crois bien que c’est la meilleure brasoucade que j’ai mangé jusqu’à présent, sans parler du méchoui, huuum, de la semoule divinement cuisinée et du thé à la menthe.

Bien mangé, bien bu, bien discuté, bien fêté, ce fut vraiment un fort sympathique samedi. Rien de tel pour bien commencer le mois de juin !

Et un coucher de soleil pour finir la journée en beauté !

Belle et bonne journée que celle d’hier, bon resto, papotage, balade, j’ai été gâtée pour mon anniversaire. Cette journée ne pouvait que se terminer en beauté.

C’était l’heure du coucher de soleil quand je suis partie. Vite vite une petite halte à la plage avant que le soleil ne se couche complètement pour admirer les couleurs du ciel.

Le Grand Travers - La Grande Motte

Le Grand Travers - coucher de soleil

Ah oui j’ai fait cette petite halte au Grand-Travers à la Grande-Motte. Petit moment de sérénité bien appréciable !

Tu paies ton resto ?

Je suis chaque année surprise par les gens qui s’attendent à ce que je leur offre un resto ou une bouteille le jour de mon anniversaire.
!!!??? M’enfin !

Normalement un anniversaire c’est quand même le seul jour ou la personne concernée devrait recevoir des attentions particulières et pas l’inverse ! Fête surprise, gâteau, cadeaux, carte, n’importe quoi qui fasse plaisir.

Je me souviens, dans les années 90, mes collègues de boulot me faisaient toujours une petite surprise ce jour là, des chocolats sur mon bureau, une jolie carte avec des messages sympas signés par tous, des fleurs.. Une fois j’ai même reçu en cadeau une paire de collants « Chantal Thomas » très chic et très cher, si, si et ça n’avait rien de tendancieux. J’ai aussi eu le coup du resto surprise organisé par un de mes patrons. Aaaah les années 90. Elles m’ont un peu guérie de ces bien tristes et douloureuses années 80.

Enfin dommage, les années passant j’ai constaté que la tendance s’inversait. Comme lors de mon dernier job, il fallait que j’arrive avec la tournée de croissants pour 50 personnes. Ben voyons !!!

En tous les cas, en ce qui me concerne, il est hors de question que j’arrose qui que ce soit ce jour là. Nanmého !

Bon heureusement j’ai encore quelques amis et de la famille qui pensent à moi. Leurs très gentilles attentions à mon égard me touchent beaucoup et je les en remercie. D’ailleurs tout à l’heure je sors pour un cadeau resto et pas toute seule cette fois ! Chouette !

Fait beau et chaud, et chaud et beau

Aujourd’hui c’est mon anniv !
En ce jour spécial, comme il fait beau et chaud, et chaud et beau, je me suis poussée dehors pour prendre l’air au lieu de rester connement à l’appart comme dab .

Direction La Grande Motte donc, où je me suis fait un resto en tête à tête avec moi-même pour marquer le coup (merci pour les tickets resto offerts ❤ ).

Et ensuite petite balade digestive… Et là !

C’est bien ce que je disais, fait beau et chaud, et chaud et beau !

Mais bon sang de bonsoir pourquoi n’ai-je pas pensé à mettre mon maillot et prendre mon sac de plage.  Je me serais bien fait une petite trempette tiens !

Surprise! ICQ l’ancêtre de la messagerie existe toujours et fête ses 20 ans !

C’est bizarre quand même, hier au soir je ne sais pas quelle étrange lubie m’a prise  mais  j’ai essayé de me connecter à mon compte ICQ.

ICQ, c ‘est un vieux compte de messagerie instantanée que j’ai depuis pfiouuuu, NetManage, donc 97/98 à peu près. On chatait en direct par ce biais là  à l’époque avec les collègues israéliens.

icq
icq

Bref, je pensais que le biniou allait me sortir un joli 404 ou une page blanche, rien quoi ! Et bien non, le truc fonctionne toujours et j’ai toujours accès à mon compte. ça alors !

Et encore mieux, en fouinant un peu j’ai découvert avec surprise qu’ICQ fêtait honorablement, et  hier précisément, ses 20 ans !!!

Strange non  le coup de la connexion le jour J après tant d’années d’oubli…

Donc Happy 20 ème Birthday ICQ !