Archives du mot-clé râlerie

Confinement : Le pire des exemples donné par le haut de l’État

Revue des infos du matin et … mais mais mais c’est un montage, c’est pas possible, ce sont des images d’il y a plusieurs mois  !

Ben non c’est la réalité, en plein confinement celui qui aurait du donné l’exemple, notre Président de la République lui même, a provoqué un attroupement dans la rue hier à Pantin en sortant d’un centre de soins.

Alors là je suis consternée !

Au lieu de filer direct dans son véhicule après sa visite, il s’arrête tranquillou pour saluer les habitants agglutinés qui n’avaient d’ailleurs rien à faire dehors.  Les gardes du corps sont collés serrés derrière lui et les journalistes devant.  Et bien sûr, personne ne respecte les règles de sécurité. Distanciation sociale tu parles ! Comme en temps normal quoi !

Annotation 2020-04-09 134137

M’enfin ! On est en confinement  ! C’est quoi cet exemple !

Nous dire qu’on est en guerre,  qu’il faut rester chez nous, et ensuite nous envoyer cette image là ! C’est pitoyable, irresponsable.
Les restrictions ne sont déjà pas claires pour tout le monde. Un tel comportement me met en colère tiens ! Cet homme est un grand malade !

Et pendant ce temps, les premières lignes  n’ont pas ce qu’il faut pour se protéger et travaillent dans l’angoisse.
Face à la pénurie de protections, professionnels et amateurs prennent des initiatives solidaires pour  leur en fournir  fabriquées avec les moyens du bord.
Tandis que nous, citoyens disciplinés,  nous cherchons par tous les moyens à nous bricoler des masques avec des bouts de nos fringues pour pouvoir sortir en protégeant les autres de nos miasmes  à défaut d’être protégés nous-mêmes ! sic !

Deux mondes !

Mais bon sang, on ne veut pas  voir des opérations de communication irresponsables.  On ne veut pas voir des parades inutiles de l’Etat qui n’ont pour objet que de constater ce que l’on sait déjà.

On veut des moyens et des actions concrètes et efficaces bordayyyl ! La débrouille ça suffit !

L’État est vraiment nul en gestion de crise.  Zéro en communication, zéro en logistique, manque d’humilité, bourdes sur bourdes, blablas incommensurables de bêtises de la part des représentants. Heureusement qu’on a encore des maires  et des collectivités locales qui assurent…

Confinement : Bande de crevures !

Il y a des gens bons, mais alors qu’est ce qu’il peut  y en avoir de mauvais c’est dingue. L’être humain est vraiment capable du pire comme du meilleur.

Je suis consternée par le comportement irrationnel de certains de mes compatriotes.  Aussi vils que les collabos de la seconde guerre, ces crevures traitent  les soignants, les pompiers et pas que, comme des pestiférés. Avec le confinement décidément, le venin, la bêtise et la méchanceté sont de sortie !

Entre  les propos  désagréables, les messages de menace dans les boîtes à lettres,  les demandes de changer de commerce, jusqu’à l’expulsion de certains soignants de leur logement, les cas se multiplient dans toute la France. C’est scandaleux,  inacceptable, illégal.

Les dernières saloperies  du coin :

A Montarnaud un propriétaire a viré une infirmière et sa famille de son logement.

“Ils m’ont dit : on s’en fout que vous attrapiez le virus et que vous mourriez avec. Du moment que vous mourrez pas chez nous. Le pire, c’est qu’au début du confinement, on leur faisait leur course pour qu’ils ne sortent pas de chez eux”

A vomir ces gens ! Une plainte a été déposée et une enquête préliminaire a été ouverte par le paquet. J’espère qu’elle va aboutir et qu’ils vont payer cher !

Dans la série, hier le Président du département de l’Hérault a du passer un communiqué pour soutenir ses sapeurs-pompiers menacés par des messages anonymes d’intimidation dans leur boîte au lettre,  devant leur porte ou sous l’essuie glace de leur voiture.

Les originaux de ces messages dégueulasses ont été remis à la police scientifique . J’espère  que celle-ci trouvera de qui ça vient et que les agissements de ces vermines ne resteront pas impunis.

La dernière du jour, une infirmière en réanimation s’est vu refuser d’être servie par la gérante d’un tabac très connu de Sète. Alors là elle, elle va droit au boycotte !

Non mais oh ! On va où là,  bande de crevures ?  Qui va venir à votre secours quand vous en aurez besoin ? Qui va vous soigner ? Et le soir à 20 h vous faites quoi, lâches que vous êtes ? Vous applaudissez ?

Ne croyez pas que vous allez vous en sortir comme ça !

Message de la Police Nationale :

[VOS SIGNALEMENTS] Ils sauvent des vies chaque jour. Pourtant, leurs voisins les accusent de répandre le COVID-19 à cause de leur profession (ce qui est faux) : vous êtes nombreux à vous indigner des menaces subies par certains soignants lorsqu’ils rentrent chez eux.

Vous êtes victime de tels actes ? Sachez-le : nous ne les laissons pas impunis.
1️⃣ Prenez en photo le papier supportant les menaces et protégez-le pour les recherches de la police scientifique.
2️⃣ Déposez plainte auprès de nos services.

Les premières lignes ont bien du courage d’affronter tout ça ! Un grand merci à eux ! ❤

« Mamie » c’est personnel

Tous ces gens, commerçants, médias, qui appellent toutes les grands-mères ou les dames d’un certain âge « mamie », ça m’énerve, mais ça m’énerve !

Et ces fleuristes qui s’en donnent à cœur joie aujourd’hui  avec du « Fête des mamies » au lieu du « Fête des grands-mères ».   Pourquoi pas « fête des vieilles femmes » pendant qu’on y est, puisque c’est ce que signifie le mot  mamie dans son sens second. Non mais sans blague.

Et puis non, tous les enfants n’appellent pas leur grand-mère  « Mamie ». C’est quoi cette généralisation !  « Mamie » c’est personnel !

Quid des  Mémé, Bonne-maman, Grand-Maman, Mémère, Mamoune, Manou, Maminou, Mamé, Mamouchka, Nonna, Maminouche, Mamita, et j’en passe   … hein ?

En tous les cas moi, j’ai un très mauvais souvenir de ma grand-mère surnommée Mamie, alors  ne m’appelez jamais Mamie. D’autre part  je ne suis pas une mamie, dans le sens vieille du terme. Je suis une jeune grand-mère, et mes petites-filles m’appellent Mamou.

D’ailleurs je boycotte tous les fleuristes qui qualifient d’office  les grands-mères de « mamie ».

Et ces journalistes  qui surnomment dans leurs articles de faits divers les personnes d’un certain âge, voir même des quinquas, « mamie » ou  « papi »,   franchement quel manque de respect !

M’ont énervée tiens avec leurs mamies par ci et leurs mamies par là  ces andouilles de commerçants !

Râlerie du jour

la fête des amoureux, la fête des amoureux ! Et c’est reparti pour un tour ! Mais m’en fiche moi  de la fête des amoureux !

M’enfin les gens ça ne vous viendrait pas à l’idée que des quantités d’autres gens n’ont pas d’amoureux et qu’ils apprécieraient de ne pas être harcelés sans arrêt avec ça !

Et des messages perso par ci, et des messages par là pour vendre ci ou ça  ! Cette fête commerciale  est d’un lourdingue ! pffff

Les gens qui s’aiment n’ont pas besoin de ça bon sang ! Les attentions pour l’être aimé se font chaque jour et pas un jour particulier.

Et les gens qui n’ont pas d’amoureux aimeraient bien qu’on leur fiche la paix  ! ah mais !

D’ailleurs à ce propos : La Saint Valentin, c’est obligé ??

Toutes ces fêtes commerciales c’est d’un pénible !

Décennie

Je vais encore me faire traiter de « petite fille pédantique » (ben voyons!),  de prof dans le sens péjoratif du terme,  comme sur facebook, ce qui m’a bien agacée d’ailleurs, mais j’insiste, la troisième décennie de ce siècle ne commence pas cette année, mais l’année prochaine en 2021.

Une période chronologique d’une décennie s’étend d’une année en « un » pour finir sur une année en « zéro ».

D’ailleurs le XXIème siècle  n’a pas commencé en 2000 mais le 1er janvier 2001 !

Dans les calendriers chrétiens (julien réformé avec Anno Domini ou grégorien), ainsi que dans la plupart des calendriers autres que scientifiques, l’an zéro n’existe pas. C’est comme ça !

J’ai zappé les voeux de Macron, et même lui a fait la bourde m’a-t-on rapporté. sic !

Pfff m’agace ce tirage permanent vers le bas !

Cette histoire de décennie m’a quand même valu de perdre des contacts FB, ma foi !

Plan sur la comète

Non mais ça m’énerve ça ! Tu ne peux pas discuter avec un mec normalement de choses et d’autres sans qu’il finisse par se faire des plans sur la comète, genre sur un malentendu ça pourrait marcher.

C’est dingue ça  que les mecs deviennent aussi cons face une femme célibataire.

Sérieux, je l’ai déjà dit et écrit n fois, c’est pas parce qu’on est seule qu’on est en chasse bon sang !

Je le répète encore une fois, et que les choses soient bien claires !

je  suis très bien toute seule, je n’ai pas de besoin, ni de manque sexuel, alors si je vous adresse la parole messieurs arrêtez de vous monter la tête.
Je vous parle de la même façon que si je parlais à une femme.
Je ne vous fais pas des avances, je ne vous drague pas, je n’ai pas besoin de protection, je n’ai aucune intention de rien du tout, et surtout pas de me faire chier à fréquenter en cachette un homme marié, qui en plus ne m’attire en rien du tout. Non mais des fois !

Et si j’ai besoin d’aide je paie avec de l’argent et pas avec mon corps !

Circulez y a rien à espérer !  CAPITO !

Bon allez cette fois c’est fini, j’arrête d’être aimable avec les mecs qu’on me présente !

Voilà c’était le coup de gueule du jour !

Les résultats des élections européennes, sic !

Non mais sérieux, malgré le petit sursaut écologique, sont consternants ces résultats.  Les deux groupes leaders FN/LREM ont joué à la bataille et paf les électeurs se sont laissés embarquer dans cet enjeu franco-français comme si c’était les présidentielles sans penser Europe. Pfff rien ne change.

Franchement, j’ai du mal à comprendre que tant de personnes votent encore pour un parti extrémiste homophobe, raciste et sexiste qui va à l’encontre des droits des travailleurs, de l’égalité homme-femme ; pour un parti  qui a déjà un bilan particulièrement pauvre au parlement européen ; pour un parti qui vote en contradiction avec ce qu’il dit ; pour un parti qui est sous le coup de poursuites judiciaires pour « détournements de fonds publics » et « escroquerie en bande organisée », et j’en passe…

Mais enfin quoi, Comment peut-on encore voter pour un tel parti au point de le mettre en 1ère position ? Et LREM en second au coude à coude, avec une candidate lamentable, on n’en sortira donc jamais de notre merdier !  C’était bien la peine de manifester depuis décembre avec autant de blessés graves pour rester dans le même schéma politique dès la première élection qui se présente, même européenne !

Je ne comprends décidément pas mes compatriotes.

Peut-être que s’il y avait beaucoup moins d’abstentions, le paysage politique serait différent. Non ?
Triste tout ça, bien triste …

De plus jusqu’au bout ces élections étaient faussées.
Vous croyez vraiment que tout le monde a un PC chez soi pour consulter en ligne les professions de foi qui manquaient dans les enveloppes Kraft reçues à la maison ? Ça représente une vingtaine de listes quand même !
Et vous croyez vraiment que tout le monde a une imprimante chez soi pour imprimer le bulletin du parti pour lequel il veut voter, en suivant en plus des consignes d’impression particulièrement strictes  ?

Ben non ! Déjà rien que mes voisins, en haut, en bas, n’ont pas le matériel qu’il faut, et moi mon imprimante est en fin de vie.

Résultat, out les listes pour lesquelles les bulletins manquaient dans les bureaux de vote. La plupart des électeurs a du se rabattre sur les gros partis faute de pouvoir faire autrement.

Non vraiment c’était n’importe quoi ces élections européennes.
Bref on continue dans le même sens, à faire avancer la bête immonde, sic !

Le Bruit des bottes

Ne les entends-tu pas
Bruyantes comme le tonnerre
Marcher au pas de l’oie
Écraser les frontières
Et défoncer les portes
De leurs semelles cloutées
Prétextant la défense
Des droits et libertés

N’entends-tu pas
Le vent qui porte
Le bruit des bottes

Elles sont là des millions
Qui n’attendent qu’à résonner
Reste qu’à trouver les pieds
Qui voudront les chausser
La haine est partout
Alors ils font la queue
Pour un peu de pouvoir
Et une paire bien à eux

N’entends-tu pas
Le vent qui porte
Le bruit des bottes

Qu’ils pourront user
Dans le pays de leur choix
Rassurer par leurs chefs
Qu’ils sont bien dans le droit
Au nom de la liberté
Ils iront imposer
Au reste de la planète
Une façon de marcher

N’entends-tu pas
Le vent qui porte
Le bruit des bottes

Elles sont là des millions
Qui n’attendent qu’à résonner
Reste qu’à trouver les pieds
Qui voudront les chausser

Yann Perreau

Chair fraîche

Allez hop voilà ma petite râlerie du soir concernant la polémique du moment autour des propos d’un personnage plus ou moins connu, que je ne citerai pas d’ailleurs car je m’en fiche du mec.

Il s’est donc confié à la presse de ne pouvoir aimé une femme de plus de 50 ans.

Ouais et alors ??? pourquoi cette polémique ? Il préfère les chairs plus fraîches soit ! c’est son droit et on s’en tape non ? Du moment qu’on ne verse pas dans la pédophilie chacun est libre de ses tendances, d’aimer qui il veut et de baiser avec qui il veut non ?

Je ne comprends vraiment pas le pataquès autour des propos de ce bonhomme, même si sa pensée est très étriquée.  Il y a bien des hommes qui  préfèrent les femmes plus matures, ou encore les personnes du même sexe qu’eux, de la même façon que certaines femmes préfèrent des hommes plus jeunes qu’elles ou encore beaucoup plus âgés … Qu’est-ce que ça peut bien faire ?

C’est quoi cette mentalité malsaine de  toujours vouloir imposer un moule relation homme/femme et de s’offusquer dès qu’on ne rentre pas dans ce moule.
Macron qui a une femme plus âgée, on critique ;   un acteur qui se marie avec une jeunette, on critique ; un autre qui n’aime que les hommes, on critique, et pire on lui casse la gueule ; une femme qui aime une femme, on critique ;  une femme amoureuse d’un transgenre, on critique …
Mais oh ça suffit les « hateurs » !! Occupez-vous de vos fesses !

C’est pénible à la fin ces jugements permanents sur la vie sentimentale des gens.  De quoi je me mêle ? Les histoires d’amour, de sentiments, de sexe ne se discutent pas, et ne concernent que les intéressés, même si leurs propos dénotent d’une connerie certaine.

En tous les cas moi je m’en tape des préférences de ce monsieur,  et je trouve cette polémique bien inutile !

 

Note: Oui la photo c’est moi quand mes chairs étaient plus fermes il y a 20 ans pile hinhin ! 

Et le désespoir continue de monter #GiletsJaunes

Mais bon sang quand est-ce que les nantis et les politiques vont-ils  comprendre  qu’on n’en peut plus d’être pressés comme des citrons.
Qu’on n’en peut plus de tirer sur la ceinture plus les charges augmentent.
Qu’on n’en peut plus de ne pas finir le mois.
Qu’on n’en peut plus de la précarisation du travail, de la paupérisation.
Qu’on n’en peut plus de voir disparaître progressivement les services publics.
Qu’on n’en peut plus de ces politiques qui n’ont de cesse que de monter les français les uns contre les autres, surtout les plus modestes.
Qu’on n’en peut plus de ces erreurs de gouvernance qui sont de donner aux riches en enlevant aux foyers modestes et aux retraités dans la foulée.
Qu’on n’en peut plus du pouvoir des banques.
Qu’on n’en peut plus du prétexte de l’écologie pour nous coller des taxes encore et encore qui de toute façon n’iront pas à l’écologie mais dans la poche des politiques.

L’augmentation de la taxe sur le carburant est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ça et ce mépris permanent du gouvernement, et surtout celui très affiché de notre président. Trop c’est trop !

Le problème est le pouvoir d’achat inexistant, et le surendettement de beaucoup pour pouvoir payer ne serait-ce que les charges incompressibles.

Ces charges incompressibles qui nous bouffent sont les mêmes pour tout le monde que l’on soit une personne seule ou une famille.
Loyer, taxe d’habitation, électricité, eau, téléphonie, assurances habitation/voiture, mutuelle, frais de transport, frais bancaire, TVA etc…
Que l’on touche l’ASS en fin de droits de chômage ou le RSA, que l’on gagne de 750 € à 950 € de retraite, que l’on gagne 1188 €  de SMIC, on ne peut pas assumer toutes les charges avec ça ! Elles sont trop élevées.

Les aides ? C’est une vue de l’esprit pour beaucoup tellement il est difficile d’en obtenir avec les calculs sur n-1 et n-2.
Par exemple, il m’a fallu 7 mois de constitution de dossier avec uniquement l’ASS pour vivre, c’est à dire même pas 500 € par mois, pour obtenir l’allocation logement plafonnée de 241.95 € en zone 3 (non l’allocation logement ne couvre pas entièrement le loyer quel que soit son montant).
Mais… oui mais, elle est payée directement au bailleur, même les arriérés. Ce qui veut dire que ces arriérés qui auraient pu combler un trou de 7 mois d’un coup sont distillés mensuellement au compte goutte par le bailleur. C’est lui qui se met la somme de côté sic !
Personnellement, sans le décès de ma mère pour compléter ce trou, j’étais à la rue.

Les aides toujours: avec 946 € de retraite, on n’a plus droit à aucune aide quand on est seul !
Ah c’est sur c’est vachement mieux que le RSA ou l’ASS, c’est la teuf 946 € de retraite ! Mais ça ne couvre toujours pas ces fameuses charges incompressibles qui ne font qu’augmenter.

Donc ce n’est pas difficile, si on n’a pas 2-3 sous de côté, il est impossible de s’en sortir. Et ces réserves ne sont pas inépuisables quand on pioche dedans chaque mois pour payer le reste des charges, la nourriture et l’entretien… Bien sûr, pas question de sorties, restos, voyages.

Et la suppression des cotisations sociales (chômage, maladie, retraite)  sur la fiche de paie, mais c’est super inquiétant !
Ce n’est pas un  gain sur le pouvoir d’achat bien au contraire. Comment va-t-on payer les indemnités chômage, les accidents du travail, les arrêts maladie, les retraites complémentaires si on supprime ces cotisations solidaires sinon par une augmentation des impôts et par de nouvelles charges individuelles via des assurances privées qui vont coûter très chères .
C’est encore une grosse baisse du pouvoir d’achat en vue ça, et certainement pas un gain ! L’arnaque quoi !

Et les primes ! Quel foutage de gueule excusez moi. Mais à quoi sert une prime pour acheter une voiture quand on n’a pas les moyens de remplir le réservoir !

Et ces politiques de tous bords qui nous montent les uns contre les autres, qui méprisent les « classes moyennes »,  « les classes populaires »,  qui traitent les gens modestes de fainéants, d’illettrés, de ploucs, d’assistés, de capricieux, de râleurs, qui se fichent des pauvres et des SDF, ras le bol !
Méfiez-vous les prétendus « intellectuellement supérieurs »,  vous n’êtes pas à l’abri de vous casser la gueule un jour, un licenciement, un drame de la vie,  et hop  ça va vite la dégringolade !

Alors oui ce qui mijotait depuis des années arrive, du fin fond des campagnes aux quartiers des villes, les citoyens, jusqu’à ceux qui n’avaient jamais bougé jusque là, se révoltent.
ça fait des décennies que le ras le bol monte, « Il faut que ça pète », « ça va péter » ruminait-on dans les chaumières.
Et bien voilà ça pète maintenant !
Les français ont arrêté d’être des moutons, ils sont  devenus des #GiletsJaunes !

Bien sûr les violences sont déplorables et condamnables ! Ce manque de respect et ces profanations sont des signaux négatifs dans cette révolte, et c’est malheureux de ne voir que ça, d’autant que les casseurs ne sont pas représentatifs de la majorité pacifique des #GiletsJaunes.

Malgré ça, notre président  continue à ignorer le peuple, à nous prendre de haut. Il ne comprend pas, on ne règle pas le désespoir des français à coup de mépris !

Face à cette crise institutionnelle le gouvernement est manifestement incompétent, et malheureusement il est à craindre que la violence continue de monter.

Mais bon sang c’est  une question de logique, plus le pouvoir d’achat est élevé, plus on dépense, et plus l’économie du pays tourne ! Et plus on nous taxe, moins on dépense, et moins l’économie tourne.

J’aime pas l’été !

J’en peux plus ! Après une mauvaise nuit, une douche froide à 4h du mat d’une eau même pas froide mais tiède,  me suis levée ce matin à fleurs de peau, mal à la tête, limite de péter un câble. Trois semaines qu’on crève, qu’on ne respire plus, qu’on dégouline, qu’on dort mal, qu’on défaille, qu’il n’y a pas d’air, que tout est sec !

Chaud, chaud, chaud, l’été est chaud, beaucoup trop chaud !

Il fait 34° dans mon appart  non stop, ventilateurs en fonctionnement en permanence. Que je ferme ou pas ne change rien, le cagnard plombe le toit de l’immeuble et suis au dernier étage. Je l’ai déjà dit l’immeuble n’est pas conçu thermiquement pour supporter les grosses chaleurs. D’ailleurs rares sont les logements dans le sud conçus pour maintenir la fraîcheur à l’intérieur en été ! Tout le monde subit !

Aaah mais que j’ai apprécié ce mois de juin au temps incertain. Il faisait si bon à l’intérieur comme à l’extérieur. Un vrai bonheur !

Mais là même marcher est pénible. On se traîne le souffle court, les papillons  dans les yeux, nous assomme, nous enserre, nous étouffe de son feu ! Même le contact de la moindre fringue est insupportable.

Dire qu’il va falloir encore supporter ça tout le mois d’août arrgh !

Et non cette année je ne vais pas me rafraîchir à la mer. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai pas envie.  Je ne sais pas où aller,  errer seule sous le cagnard ne me motive pas à sortir. J’aime pas la foule à la plage, ça me gave de payer le parking, de tourner en rond pour trouver une malheureuse place, pas envie d’aller chez les tous nus et trop ko le soir pour reprendre la voiture, surtout pour sortir seule, bof ! Je crois bien que je sature du coin…

Mais que je plains tous ces gens qui sont à la rue. L’été c’est l’enfer pour eux ! Et que je plains tous ceux qui n’ont pas le choix que d’affronter cette chaleur pour aller bosser. Et que je plains les gens malades qui souffrent encore plus en cette période…

Bref suis de mauvais poil parfaitement ! Et oui c’est ma râlerie du jour parce que je n’aime définitivement pas l’été, et qu’on ne peut pas être tout le temps de bonne humeur et que j’ai le droit de râler si je veux, même s’il y a pire ailleurs ! Ah mais !