Couleurs, couleurs ! #colorpeoplerun

Pour une première, me suis bien marrée hier au Color People Run de Sète ! Je ne pouvais pas manquer l’événement, il se déroulait à 500 m de chez moi et le parcours faisait le tour de mon quartier.

C’est quoi ce truc ? Et bien comme expliqué sur le site de l’événement :

C’est une course non chronométrée accessible A TOUS !

Avec  de la poudre Color People  pour la couleur,  et DJ pour la zique.

Comme accessible à tous, Je me suis donc offerte un pack et go !

DJs en place, attention l’échauffement va commencer !

Prêts pour le départ…

Bon ok pour la suite  je ne cours pas, mais j’ai quand même tenu tout le parcours en marchant. Fière de moi, je n’ai jamais marché autant d’un coup  !  Mon smartphone m’a cafeté le soir que j’ai quand même fait 11 km dans la journée en comptant les piétinements, le mouv, etc …  Suis vraiment en progrès !

En plus j’ai rigolé tout le long. Que du fun  … et de la couleur !

Lâcher d’orange à Villeroy …

Lâcher de vert en remontant vers chez moi…

Lâcher de jaune à la Corniche…

On attaque la dernière ligne droite le long de la plage…

Lâcher de bleu …

Dur, dur dans le sable. Courage bientôt l’arrivée  !

Suis arrivée juste pour le lâcher de ballons ! Partie avec les premiers, arrivée avec les derniers. Ben quoi je marche moi. Hinhin !

On danse, on chante, même la Marseillaise. si si !

Lâcher final de poudre de toutes les couleurs… Keuf keuf keuf ! Aaahhh-Tchaaaaa !

A l’arrivée  j’ai retrouvé un pote pas vu depuis ouch … bien 7 ans !  Merci Bernard pour les photos prises de la scène !

Coucou c’est moaaa !

Et voilà !

Bientôt les paillotes

Oublier le temps d’un dimanche la violence de l’actualité, faire une longue balade sur la plage et profiter le nez au vent de l’air marin, ça sent le printemps !

D’ailleurs les tracteurs commencent à arriver pour installer les paillotes.

Sur la plage du Lido à Sète, la Ola et la Canopée ouvrent le bal en délimitant leur espace.

Bientôt la saison estivale, dingue comme le temps passe vite  !

Travaux Corniche, point du jour #Sète

Comme certains s’inquiètent au sujet de l’avancée de ces fameux travaux de la corniche de Neuburg, j’ai fait un tour de quartier pour voir un peu où ça en est cette semaine.

Récapitulons, le planning des travaux se déroule en 2 phases : la première de novembre 2018 à avril 2019 pour la partie qui va de la place Edouard Herriot au point 3 ; et la deuxième d’avril à juin pour la partie qui va du point 3 au nouveau parking et à la plage des quilles, en passant par la nouvelle passerelle, parallèle à celle  existante , qui sera dédiée aux piétons et aux cyclistes.

Je suis donc partie de la place Edouard Herriot pour revenir par la promenade.

Un petit coup d’oeil aux abords de l’église en passant…

Bon là ça va, les zones piétons, deux roues, voitures sont bien dessinées, reste plus qu’à finaliser la déco.

Ensuite virage de la plage du Lazaret jusqu’à la plage de la corniche (point 1 jusqu’à 2)…

… ben là question trottoir effectivement il n’y a vraiment pas la place du côté du village vacances . Par contre côté mer les voies piétons et cyclistes sont bien dessinées également.

Arrivée au point 2, début de la promenade au dessus de la plage de la corniche…

… Je ne peux pas continuer par la rue, elle est défoncée, obligée de descendre sur le chemin de la plage. Apparemment il y a encore beaucoup de boulot sur cette partie avant qu’elle ne soit accessible .

Je continue donc par la plage …

… en jetant un petit coup d’oeil aux travaux au-dessus en passant.

Ouais bon bref des trous par ci, des trous par là, des trous partout, rien de vraiment terminé sur cette partie.

Je remonte sur la route au niveau du Venise.  Là c’est le bazar depuis décembre. Ça n’a pas avancé non plus !

La seule avancée de ce côté là est la fermeture de l’accès à la passerelle la semaine dernière, un gros trou sur la chaussée … !?

et ce début de tranchée.

Bref la phase 1 est loin d’être terminée, surtout le long de la plage de la Corniche, et reste 1 mois pour cette phase.  La phase 2 est à venir avec la réalisation d’une nouvelle passerelle et d’un nouveau parking. Tout ça devrait être terminé en juin. Suis sceptique quand même quant au maintien des délais …

D’une plage à l’autre

Voilà encore de belles journées pour faire de belles balades. Hier pour changer j’ai pris la direction ouest  pour revenir par la corniche, de plage en plage,  jusqu’à l’appart.

Trouver l’accès qui mène à la crique, ça c’est fait !

Une petite pause pour profiter du soleil.

Reprendre ma balade par la corniche et admirer la vue.

Passer par la plage du Lazaret…

Continuer vers la plage de la Corniche…

Pas grand monde sur la plage de la corniche, peut-être à cause des travaux dans la rue !!!???

Puis remonter jusqu’à l’appart à… 450 m !

Et dire qu’il y a un an il neigeait et que j’étais bloquée chez moi.

Contrecoup

Ma mère s’en est allée il y a un an hier. Triste à dire mais ça a été plus une délivrance qu’autre chose, et jamais je n’aurais pensé à ce moment là où j’en serais un an plus tard, surtout après avoir découvert les horreurs qu’elle avait écrites sur moi, et la furieuse envie d’en finir qui m’a tenaillée en cette période.

Après son décès, l’année a été chargée,  le vidage de sa maison, la bascule en fin de droits de chômage,  la retraite, un déménagement plus près de la mer, l’emménagement de mon nouveau logis.
Ma vie a changé. Enfin presque..
Encore beaucoup de solitude, peu ou pas de contact avec ce qu’il me reste de famille,  mais j’ai fait de belles rencontres, et mon  voisinage est plus ouvert.
Tout devrait se passer au mieux dorénavant.

Mais depuis deux jours, j’ai le moral dans les chaussettes, pas envie de me lever, pas envie de sortir, besoin d’être entourée, de me sentir aimée, à fleur de peau je traîne un cafard épouvantable.
Le vide qui m’entoure me pèse.

Malgré ces changements, malgré ce temps magnifique qui nous enveloppe, je ne suis pas arrivée à virer cette putain de tristesse bien ancrée au fond de moi depuis toujours, séquelle de tous ces moments noirs qui ont plombé ma vie.
Facile de faire semblant d’aller bien mais pas si simple de laisser entrer le soleil.

Le contrecoup peut-être de cette année difficile et de ce lourd passé.
Les blessures guérissent mais les cicatrices  profondes et nombreuses restent.
J’ai peut-être besoin de plus de temps pour aller mieux, d’un peu d’affection aussi, ça aiderait…

Allez souris Caroline, il fait beau, le mimosa en fleurs égaient le ciel, tu as un toit sur la tête pas loin de la mer, que demander de plus ?

J’peux pas j’ai piscine

Une élève en cure, l’autre mystère sur son absence, du coup encore un cours d’aquaforme toute seule aujourd’hui. Le pied ! le grand bassin et le prof rien que pour moi !

Au menu aujourd’hui,

  • Longueurs en crawl, dos, brasse, nage libre pour repérer les défauts techniques restant, et super il n’y en a quasiment plus.
  • Longueurs d’exercices éducatifs avec palmes pour améliorer le placement de la respiration pour les 3 nages.
  • 2 Tours complets de bassin « en courant » avec ceinture et gants palmés, haltes au 4 côtés pour exécuter des exercices de renforcement musculaire bras, jambes, abdo.
  • Exercices de gainage abdominal avec frites.
  • Étirements

Et le tout en composant avec les blessures.

Encore un super cours, avec les félicitations du prof. Je progresse de plus en plus me dit-il. Bref il est content de son élève, et moi je me régale. 🙂

Prendre l’air …

Matin piscine et aprèm grande balade le long de la plage du Lido…

Petite pause

Profiter encore…

Ecouter discrètement un saxophoniste …

et retour par le port des Quilles.

Non mais il ne faut pas croire que je me balade tous les jours comme ça.
Rien de changé j’ai toujours autant de mal à me pousser hors de chez moi quand je n’ai personne à voir. Bah oui ! Mais promis je vais faire des efforts 😉 Ceci dit who cares ? ?

Travaux Corniche #Sète

En contrebas de ma rue  de grands travaux d’aménagement sont engagés le long de la Corniche de Neuburg depuis le dernier trimestre 2018 . Le but de ce chantier de 4 millions d’euros est de réaliser une belle promenade en bord de mer pour piétons, cyclistes, sans oublier les voitures.

D’après les plans ça devrait être pas mal. En plus à 2 pas de chez moi.

Aujourd’hui je suis donc  rentrée par là après le toubib pour voir un peu ou ça en était.
Casino, Lazaret (1)  et…  remontée vers la piscine avant le point (2) car je n’ai pas pu aller jusqu’au bout dans ce sens, des camions bloquait la rue, et les ouvriers n’avait pas l’air très contents que je passe par là !

D’après ce que j’ai vu ça avance, mais pas vite car rien n’est encore commencé du côté des quilles (4). Les travaux de ce côté là ne devrait débuter qu’en Avril. En tous les cas, ils auront intérêt à accélérer le mouvement pour être prêt pour la saison 2019.  Touristes et travaux, ça ne va vraiment pas ensemble…

Humeurs rangées dérangées et dérangeantes d'une prétendue psychotique