La Pointe Courte

Et  bé ! ça faisait un bail que je n’avais pas pris de clichés à la Pointe Courte !

Il y a 10 /  12 ans quand je faisais des balades photos j’en prenais pas mal. Le capharnaüm des bateaux de pêches, les filets qui pendaient au soleil, tout ça m’inspirait. J’avais même fait un thème filets et nasses que j’avais publié sur un compte FlickR, supprimé depuis.

Filets et nasses 22/09/2007

Aujourd’hui ,   il ne reste plus que quelques filets de pendus pour la pêche  à la « capéchade ».

Par contre j’ai été surprise de voir que le Cyrill 2 est toujours là,  repeint en bleu marine certes mais il est toujours amarré au même endroit. C’est drôle mais je l’ai reconnu tout de suite malgré les années.

23 février 2008
24 août 2019

Du coup j’ai plongé le nez dans mes archives pour un petit avant / après.

Le cabanon  où il faisait bon papoter et boire des canons avec les pêcheurs est  fermé pour cause de fermeture.

Alors qu’ avant…

22 septembre 2007
22 septembre 2007

Le refuge des chats est rénové, moins bordélique à l’extérieur. Ceci dit  j’ai vu beaucoup moins de chats dans le quartier.

Avant – 22 septembre 2007
Après – 24 août 2019

Le cabanon « interdits aux chiants » quant à lui résiste. Le portail repeint en jaune claque. Il est encore plus chouette.

Avant – 23 février 2008
Après – 24 août 2019

Bien que changée, la signalétique de la digue Georges Brassens a bien pâli.

Avant – 22 septembre 2007
Après – 24 août 2019

En gros côté étang, l’ambiance à l’ancienne du petit port de pêche persiste.

Côté quai du Mistral, les décos ont changé, les arbres ont poussé, d’autres plantes sont apparues, les maisons ont été repeintes.

Avant – 22 septembre 2007
Après – 24 août 2019

Et puis c’est plus animé. Les riverains installent leurs terrasses sur le quai pour profiter du soleil. Les enfants plongent dans le canal.

Il y a aussi le restaurant « le passage » qui amène du monde.

Atmosphère …

Enfin  moi je préfère et de loin le côté port de pêcheurs et son capharnaüm à l’ancienne.

Mardi soir c’est plage

Hier de la pluie était annoncée dans la journée. A Sète, on l’attend encore… Certains ont reçu 3 gouttes, moi je n’ai rien vu.

Du coup direction la plage des 3 digues en soirée pour un plouf  / pique-nique, et pour  contempler  jusqu’à la tombée de la nuit le jeu  d’ombres et lumière des rayons de soleil derrière les nuages.

Tout au fond le Canigou !
21h les lumières de la ville s’allument, il est temps de rentrer avant la nuit noire

Balade au Py, visite à Georges Brassens

Le cimetière le Py est à 1 km de chez moi. J’y vais de temps en temps  me balader car j’aime bien ce cimetière avec vue sur l’étang.

D’ailleurs j’aime bien les cimetières tout court.

C’est là que seront dispersées mes cendres au jardin du souvenir quand viendra mon tour, si j’habite toujours Sète d’ici là.

Ce  Week-end comme j’avais de la visite, nous en avons profité pour aller saluer Georges Brassens dans la section 9.

Sa tombe est à son image,  toute simple et sans fioriture. Il repose sous les cyprès aux côtés de sa compagne, de sa soeur et de son beau-frère.

Pendant qu’on y était, nous sommes aussi allés nous recueillir du côté des carrés militaires.

Il est toujours très émouvant de voir cet alignement de tombes  de très jeunes soldats tombés pendant cette saloperie de guerre 14-18.

Dans ce carré un espace est même dédié aux allemands.

Un peu plus haut se trouve le carré des combattants de la deuxième guerres mondiale, ainsi que ceux de la décolonisation.

Nous avons essayé de trouver, sans succès, les autres personnalités  qui reposent dans ce cimetière, comme le champion de natation Alfred Nakache, mais comme je n’avais pas pris le plan… Bref une excuse pour revenir.

Aqualand

Entraînée par l’aînée de mes petites filles, passer une journée à l’Aqualand c’était une première dans ma vie.

Et oui, je suis montée sur les toboggans, j’ai crié sur le boomerang, le tornado, le surf  racer. J’ai descendu les rivières Ohana, « rapids ». Je me suis détendue dans la piscine à vagues …  Et je n’ai pas échappé aux bouées qui se renversent et même au roulé-boulé sous l’eau.

Il n’est jamais trop tard pour s’amuser. Mais après une matinée bien chargée, KO la grand-mère ! Une sieste à l’ombre des parasols n’a pas été de trop.

En tous les cas suis très fière d’avoir tenu le choc ! haha !

Woodstock

Les 15, 16 et 17 août 1969, il y a 50 ans déjà, Woodstock ; et moi  j’allais avoir 13 ans.  J’ai l’impression que c’était hier.

Woodstock a bercé mon adolescence,  et plus encore, au travers des albums, du film  et des reportages tirés du festival, mais aussi grâce à mon aîné qui était en plein dedans.

Régulièrement j’écoute encore et encore des morceaux de ces 3 jours de paix et de musique. Sur mon PC j’ai le coffret complet du 25ème anniversaire.

A chaque fois, une larmichette d’émotion me monte. Je pense à cette ambiance folle, et cette liberté perdue. Nostalgie …

Il n’y a pas un nom que je ne connais pas !
Mes toujours préférés, Joe Cocker, Janis Joplin, Santana, The Who.
Plus jeune j’écoutais beaucoup aussi Jefferson Airplane, Creedence Clearwater Revival, Crosby Stills & Nash, John Sebastian, Canned Heat, Joan  Baez, Ten Years After …

Toute cette foule, c’était dingue ! Un tel événement serait impossible aujourd’hui.

Rue de Tunis à Sète

Transformer une rue bien moche, étroite et sinueuse en une rue attrayante où il est agréable de flâner ne serait-ce que pour le plaisir des yeux, et bien rue de Tunis à Sète , artistes de tous niveaux et riverains l’ont fait. Depuis plusieurs années ils décorent  les façades et les portes des garages de street art et ils végétalisent la rue.

Fin juillet j’avais un RV dans le coin, je ne pouvais manquer de passer par là  pour prendre quelques clichés de ces magnifiques fresques.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est chouette hein ?

J’y reviendrai certainement admirer les nouveautés parce qu’il y en a régulièrement, et à l’occasion des spectacles organisés par les riverains, ou pour boire un coup tout simplement.

Plan sur la comète

Non mais ça m’énerve ça ! Tu ne peux pas discuter avec un mec normalement de choses et d’autres sans qu’il finisse par se faire des plans sur la comète, genre sur un malentendu ça pourrait marcher.

C’est dingue ça  que les mecs deviennent aussi cons face une femme célibataire.

Sérieux, je l’ai déjà dit et écrit n fois, c’est pas parce qu’on est seule qu’on est en chasse bon sang !

Je le répète encore une fois, et que les choses soient bien claires !

je  suis très bien toute seule, je n’ai pas de besoin, ni de manque sexuel, alors si je vous adresse la parole messieurs arrêtez de vous monter la tête.
Je vous parle de la même façon que si je parlais à une femme.
Je ne vous fais pas des avances, je ne vous drague pas, je n’ai pas besoin de protection, je n’ai aucune intention de rien du tout, et surtout pas de me faire chier à fréquenter en cachette un homme marié, qui en plus ne m’attire en rien du tout. Non mais des fois !

Et si j’ai besoin d’aide je paie avec de l’argent et pas avec mon corps !

Circulez y a rien à espérer !  CAPITO !

Bon allez cette fois c’est fini, j’arrête d’être aimable avec les mecs qu’on me présente !

Voilà c’était le coup de gueule du jour !

Ça pousse …

Depuis que j’ai déménagé j’ai du refaire mon environnement plantes.

Avant j’avais un grand balcon bien chargé en arbustes et fleurs de saison,

et maintenant j’ai 3 petits balcons et une loggia, aussi j’ai du  faire le tri dans mes plantes.
J’en ai donné pas mal et j’en ai récupéré d’autres – cadeaux, achats, boutures- plus adaptées à mon nouveau logement,

Aujourd’hui je peux dire que tout ça prend tournure .  En quelques mois les grandes  que j’ai gardées se sont bien adaptées et les nouvelles ont bien poussé. J’ai même beaucoup plus de  plantes d’intérieur que dans mon précédent logement, c’est chouette !

Les balcons, enfin 2 de mes balcons …

On y trouve des aloès, un canna, des plantes de porcelaine, un laurier-rose, un Dodonea ‘Purpurea’, un muguet du japon, deux néfliers.
L’année prochaine je rajouterai sans doute quelques  fleurs de saison.

Dans la loggia, Bougainvillier et Dipladenia  achetés en avril touchent déjà le plafond, et les boutures variées s’éclatent ! Quand tout ça  sera en fleurs ça va être magnifique !

A l’intérieur, c’est bientôt la jungle …

Et c’est pas fini, d’autres bébés vont bientôt rejoindre cette belle famille de plantes. #homesweethome

Inauguration de « The coiffeur » à Sète

Sympa j’ai été invitée par mon agence immobilière à l’inauguration des nouveaux locaux de « The Coiffeur &  S’antoni Immobilier », 2 rue Jean-Baptiste de Lesseps à Sète.


Cocktails maisons, huîtres, tapas, Apéro dînatoire au top !

L’occasion de faire des rencontres, de papoter, et de  m’intégrer à un autre milieu sétois 😉

Et surtout l’occasion de découvrir le petit salon très zen  de Jean-Noel Mateo.
Jean-Noël est un coiffeur privé, styliste, spécialiste de relooking.
Je testerai peut-être un jour…

Depuis 2005, blog exutoire à l'ancienne avec des tranches de vie et des humeurs rangées dérangées et dérangeantes dedans